dégagé
DE | FR
Suisse
Tinder

Tinder: voici comment bloquer ses parents, profs et ex sur l'application

C'est désormais possible de bloquer ses parents sur Tinder, voici comment

L'application phare de rencontre a fait une petite mise à jour bien utile, elle permet d'éviter de voir apparaître des amis, parents, profs, collègues ou ex.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
08.06.2021, 19:40
Plus de «Suisse»

Vous n'avez pas forcément envie de voir votre ex, papa, maman ou encore vos collègues de travail sur Tinder? C'est désormais possible. L'application de rencontres introduit une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de bloquer les contacts personnels et donc se faire discret sur le réseau... Et c'est faisable dès maintenant en Suisse.

Pourquoi proposer cette fonctionnalité? Hé bien, selon une enquête:

  • 40% des utilisateurs ont déjà rencontré un ex-partenaire sur une app application de rencontre.
  • 24% y ont vu un membre de leur famille ou un collègue.
  • Un sur quinze est même tombé sur le profil de son prof.
  • 78% des gens interrogées préféreraient éviter tout cela
«Nous introduisons la fonction "Bloquer les contacts" afin d'offrir à nos membres une plus grande sécurité et de créer un espace plus agréable pour établir des contacts.»
Bernadette Morgan, une des responsables de Tinder

En moyenne, dans les pays ayant servi de cobaye, les gens ont ajouté une douzaine de contacts à leur liste de blocage.

Comment ça marche?
Ouvrez Tinder et allez dans les paramètres, sélectionnez «bloquer les contacts». Autorisez à Tinder à accéder à votre liste de contacts. Sélectionnez les numéros de téléphone des gens que vous souhaitez éviter de croiser sur l'app. Notez que cette fonction marche que ce contact soit déjà sur Tinder ou qu'il s'y inscrive ultérieurement.

Lancée sur un campus universitaire en 2012, Tinder est sans doute l'application la plus populaire pour rencontrer des gens. Tinder est disponible dans 190 pays et dans plus de 40 langues. Selon ses propres données, l'application a été téléchargée plus de 430 millions de fois.

Cet article est en partie adapté de l'allemand par jah, l'article original ici.

fail dienstag
1 / 12
fail dienstag
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La droite se bat pour réhabiliter un outil «qui ne sert qu'aux riches»
Les fondations utilisées pour transmettre des biens aux descendants sont interdites en Suisse depuis plus de cent ans. Une majorité de droite au Parlement souhaite qu'elles soient à nouveau autorisées.

Ces fondations nommées «fidéicommis familial» existent depuis le 17e siècle. A l'époque, elles permettaient à la noblesse ou aux super-riches de protéger leur patrimoine. Le «fidéicommis familial» donnait la possibilité aux familles de lier leurs biens et leurs terres à leur nom et de décider ainsi elles-mêmes qui pouvait hériter de quoi et de combien – déshéritant de facto les héritiers indésirables.

L’article