Suisse
Travail

Voici combien de travailleurs étrangers étaient en Suisse en 2023

Voici combien de travailleurs étrangers sont venus en Suisse en 2023

Près de 100 000 travailleurs étrangers venus en Suisse l'an dernier.
22.02.2024, 12:45
Plus de «Suisse»

En 2023, l’immigration nette en Suisse s’est établie à 98 851 personnes, en hausse de 17 506 personnes par rapport à 2022. La demande persistante de main-d'œuvre est principalement à l'origine de cette progression.

A la fin 2023, 2,313 millions de ressortissants étrangers résidaient en Suisse à titre permanent, indique le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué jeudi. Deux tiers sont des citoyens de l'UE et de l'AELE.

Les Italiens forment la population étrangère la plus importante avec 342 454 personnes, suivis des Allemands (326 033 personnes), des Portugais (260 462 personnes) et des Français (165 684 personnes). En tout, 41 073 étrangers ont été naturalisés.

Dans l'ensemble, l'immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a augmenté de 19 118 personnes (+ 11,8%) par rapport à 2022. Elle a concerné 181 553 personnes, dont 71,9% en provenance d'un pays de l'UE ou de l'AELE.

Parallèlement, l'émigration a concerné 75 291 résidants permanents de nationalité étrangère (+1555 personnes par rapport à 2022). Au total, 57 222 ressortissants de l'UE/AELE (+906 personnes) et 18 069 ressortissants d'Etats tiers (+649 personnes) ont quitté la Suisse. (jah/ats)

Immersion dans le plus grand bunker d'or privé de Suisse
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le procureur de la Confédération craint de capituler «face à la mafia»
Le Conseil fédéral et le Parlement refusent jusqu'à présent de révéler au Ministère public de la Confédération les témoins «de la Couronne» dans la lutte contre la criminalité. Une décision contestée par Stefan Blättler.

«C'est le fonctionnement même de l'État de droit», déclare Stefan Blättler lors de la conférence de presse annuelle de sa troisième année de fonction en tant que procureur général de la Confédération. Il poursuit:

L’article