DE | FR
Le conseiller national Hans-Peter Portmann (à gauche) a accueilli les enfants à Kandersteg avec des cadeaux.
Le conseiller national Hans-Peter Portmann (à gauche) a accueilli les enfants à Kandersteg avec des cadeaux.Image: sda

Ukraine: un groupe de 23 orphelins accueillis à Kandersteg en Suisse

Kandersteg, dans le canton de Berne, a accueilli dimanche 23 orphelins venus d'Ukraine. D'autres enfants pourraient suivre leurs traces.
03.04.2022, 16:4904.04.2022, 07:58

Ce sont 23 orphelins ukrainiens de la région de Lviv qui sont arrivés dimanche à Kandersteg (BE). Ils seront hébergés jusqu'à l'été dans le centre scout international. D'autres orphelins devraient venir en Suisse.

Le voyage de la Pologne à la Suisse a duré environ 22 heures. Les enfants ont posé beaucoup de questions à leur arrivée, a indiqué dimanche le conseiller national Hans-Peter Portmann (PLR/ZH) à Keystone-ATS. Ils devraient être scolarisés après Pâques.

Il s'agit d'un premier groupe d'orphelins de la fondation Ridni à arriver en Suisse, a expliqué le conseiller national. Un deuxième voire un troisième groupe pourraient encore venir depuis la Pologne. Hans-Peter Portmann a ajouté que:

«Il est difficile d'obtenir des autorisations de sortie de l'Ukraine»

Jusqu'à présent, 140 orphelins ukrainiens sont hébergés en Pologne dans un lieu sûr. D'autres pays ont proposé d'accueillir ces enfants.

Bientôt un autre centre dans le Jura bernois?

Il y a dix jours, le canton de Berne, la commune de Petit-Val et le comité du Centre de Sornetan ont indiqué que le centre de Sornetan ouvrirait ses portes à 70 enfants d'un foyer ukrainien. Ils seraient accompagnés de 20 à 30 adultes d'Ukraine qui s'en occuperaient. La date de leur arrivée n'est pas encore connue.

Le Centre de Sornetan appartient aux paroisses réformées de la région. Lieu de rencontre et de formation, il a cessé son activité fin 2020 et est depuis en vente. (sas/ats)

La petite ukrainienne qui chantait «Libérée, délivrée» remplit un stade

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Famille de réfugiés en Suisse: «Notre maison a été rasée par les bombes»

Link zum Artikel

Genève, cette petite Russie inquiète pour son business et sa quiétude

Link zum Artikel

Réfugiés ukrainiens en Suisse: tout savoir sur leur statut exceptionnel

Link zum Artikel

Quand la Suisse se pare des couleurs de l'Ukraine

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les femmes d'Unia préparent déjà la grève du 14 juin
Des femmes du syndicat Unia se sont rassemblées à Bellinzone au Tessin pendant deux jours pour préparer le 14 juin prochain. Au terme de ces discussions ce samedi, elles rejettent encore la réforme de l'AVS. Voici pourquoi.

Quelque 160 femmes du syndicat Unia se préparent à «une nouvelle grande grève» le 14 juin de l’année prochaine pour protester contre les discriminations. Au terme d’une réunion conclue samedi à Bellinzone, elles ont affirmé leur rejet de la réforme de l’AVS.

L’article