DE | FR

L'UDC et le PS clashent le Conseil fédéral au sujet des sanctions

Le président de l'UDC Marco Chiesa et le coprésident du PS Cedric Wermuth. Les deux partis s'en prennent au Conseil fédéral, mais pour des raisons opposées.
Le président de l'UDC Marco Chiesa et le coprésident du PS Cedric Wermuth. Les deux partis s'en prennent au Conseil fédéral, mais pour des raisons opposées.Image: Keystone
Alors que l'UDC accuse le gouvernement d'avoir sapé la crédibilité suisse en tant qu'Etat neutre, le PS affirme que les sanctions ne sont pas correctement appliquées en Suisse. Il a déposé une plainte contre le Conseil fédéral.
06.04.2022, 07:5806.04.2022, 11:06

Les sanctions européennes contre la Russie que le Conseil fédéral a décidé d'adopter ne font pas l'unanimité. Selon le parti socialiste, elles ne sont pas appliquées de manière cohérente en Suisse. La formation politique dénonce une «irresponsabilité collective» et a déposé une plainte contre le Département de l'économie de Guy Parmelin.

Le Conseil fédéral doit charger le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) d'appliquer «complètement et rapidement» les sanctions, écrit le PS dans sa dénonciation à l'autorité de surveillance en vertu de la loi sur la procédure administrative.

«Une telle passivité est totalement inacceptable compte tenu de l'urgence du moment»
Parti socialiste suisse

«Ignazio Cassis a détruit la neutralité»

Les sanctions ont été également critiquées par un autre parti, mais pour des raisons diamétralement opposées. Dans un entretien diffusé mercredi par le Tages-Anzeiger, le président de l'UDC affirme:

«En reprenant aveuglément les sanctions de l'UE, le Conseil fédéral a sapé la crédibilité de la Suisse en tant qu'Etat neutre»
Marco Chiesa, président de l'UDC

Marco Chiesa s'en prend également vertement à Ignazio Cassis, le ministre suisse des Affaires étrangères, qui est aussi président de la Confédération. La Suisse se trouve désormais sur la liste des Etats hostiles à la Russie en raison de l'adoption de sanctions, note-t-il.

Le fait que Cassis ait participé à la manifestation sur la place fédérale est «une énorme erreur», ajoute-t-il. Ce faisant, le conseiller fédéral a «détruit la neutralité suisse». (asi/ats)

L'intervention absurde du porte-parole du Kremlin

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Famille de réfugiés en Suisse: «Notre maison a été rasée par les bombes»

Link zum Artikel

Genève, cette petite Russie inquiète pour son business et sa quiétude

Link zum Artikel

Réfugiés ukrainiens en Suisse: tout savoir sur leur statut exceptionnel

Link zum Artikel

Quand la Suisse se pare des couleurs de l'Ukraine

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les salaires ont augmenté cette année en Suisse
La Société suisse des entrepreneurs a annoncé avoir constaté une hausse générale des revenus mensuels de 1,5% pour l'année 2022. Néanmoins, les syndicats continuent de se battre pour une convention collective de travail pour tous.

«Toutes les classes de salaire affichent une hausse», note lundi la Société suisse des entrepreneurs dans son enquête sur les salaires 2022. Les chiffres ont été publiés alors que les négociations pour une nouvelle CCT sont en cours.

L’article