DE | FR

La guerre en Ukraine ne motive pas les Suisses à dépenser plus pour l'armée

Si les Suisses ne sont pas prêts à augmenter les dépenses de l'armée, ils seraient plutôt favorables à l'achat des avions de combat F-35.
Si les Suisses ne sont pas prêts à augmenter les dépenses de l'armée, ils seraient plutôt favorables à l'achat des avions de combat F-35.Image: KEYSTONE
En dépit de la guerre qui fait rage actuellement en Ukraine, l'idée d'augmenter les dépenses de l'armée ne récolte pas une majorité auprès de la population suisse.
21.03.2022, 07:0721.03.2022, 07:39

Le conflit ukrainien ne motive pas les Suisses à dépenser davantage pour le budget de l'armée - en revanche, ils seraient plutôt favorables à l'achat des avions de combat F-35. Seuls 45% des sondés estiment que le budget de l'armée doit être augmenté et un réarmement engagé, selon un sondage publié lundi par les journaux de Tamedia.

A l'inverse, 41% considèrent que l'armée a suffisamment de moyens et 8% souhaitent une réduction de son budget.

Qui sont les partisans d'une augmentation?

L'augmentation des dépenses militaires obtient le plus de soutien auprès des sympathisants des partis suivants:

  • UDC (62%)
  • PLR (61%).

Parmi ces partisans d'une augmentation, une moitié souhaite augmenter le budget de l'armée d'un à deux milliards de francs par an. Il est aujourd'hui de cinq milliards.

Deux sur cinq veulent même le voir grimper à 14 milliards, soit 2% du PIB de la Suisse.

Et qui sont les opposants?

A l'inverse, l'opposition la plus forte vient de la gauche:

  • Les Verts (73%)
  • PS (70%)

Et pour l'initiative contre les F-35?

Les sondés ont également été interrogés sur l'initiative contre l'achat des avions de combat F-35, dont les signatures sont en cours de récolte. Trois personnes sur cinq rejetteraient l'initiative. Le rejet est clair au sein des partisans de:

  • L'UDC.
  • Du PLR.
  • Du Centre.
  • Des Vert'libéraux.

L'initiative ne recueille que 50% d'avis favorables.

Et enfin, que pensent les Suisses de Poutine?

Concernant le président russe Vladimir Poutine, trois quarts le considèrent comme un criminel de guerre tandis qu'un cinquième comprend ses motivations sans excuser la guerre pour autant. Cette opinion est bien plus présente au sein des sympathisants de l'UDC (40%).

Nous avions également posé la question dans un sondage watson:

Le sondage a été réalisé par l'Institut LeeWas, sur mandat de Tamedia, entre le 16 et le 18 mars. 12 437 personnes y ont pris part. Les résultats ont été modélisés par catégories démographiques, géographiques et politiques. La marge d'erreur est de +/- 1.5%. (mbr/ats)

Un potentiel «crime de guerre» filmé par un drone

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Famille de réfugiés en Suisse: «Notre maison a été rasée par les bombes»

Link zum Artikel

Genève, cette petite Russie inquiète pour son business et sa quiétude

Link zum Artikel

Réfugiés ukrainiens en Suisse: tout savoir sur leur statut exceptionnel

Link zum Artikel

Quand la Suisse se pare des couleurs de l'Ukraine

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Reconstruire l'Ukraine avec l'argent des oligarques? La Suisse y travaille
L'Occident élabore des plans visant à utiliser l'argent des oligarques russes pour la reconstruction de l'Ukraine. Mais les obstacles à surmonter sont énormes.

600 milliards de dollars. C'est ce que coûterait la reconstruction de l'Ukraine après la guerre, a estimé mi-avril le Premier ministre ukrainien Denys Chmyhal.

L’article