ciel couvert
DE | FR
Suisse
ukraine

Suisse: il faut plus d'argent pour intégrer les Ukrainiens

La langue est une barrière majeure pour les réfugiés ukrainiens.
La langue est une barrière majeure pour les réfugiés ukrainiens. source: keystone

Les cantons demandent plus d'argent pour intégrer les réfugiés ukrainiens

La Confédération verse aux cantons 3000 francs par personne pour que les réfugiés ukrainiens puissent apprendre une langue nationale. Mais ce montant ne suffit pas aux cantons. C'est ce qu'indique un rapport intermédiaire d'un groupe d'évaluation.
04.12.2022, 12:0304.12.2022, 12:19
Kari Kälin / ch media
Plus de «Suisse»

Oui, il était juste d'accorder une protection collective aux réfugiés ukrainiens sans procédure d'asile appropriée. Cette mesure a soulagé le système d'asile: c'est la principale conclusion tirée par un groupe d'évaluation dirigé par l'ancien Conseiller d'Etat Urs Hofmann. Jeudi, le groupe a publié un rapport intermédiaire sur l'activation du statut de protection S. Les autorités ont généralement reçu de bonnes notes.

Urs Hofmann fut député du canton d'Argovie au Conseil national de décembre 1999 à février 2009, puis conseiller d'État d'avril 2009 à décembre 2020.
Urs Hofmann fut député du canton d'Argovie au Conseil national de décembre 1999 à février 2009, puis conseiller d'État d'avril 2009 à décembre 2020. source: wiki

Cela ne veut pas dire que tout se passe bien. Contrairement aux demandeurs d'asile, les réfugiés d'Ukraine, pour la plupart des femmes et des enfants, ne séjournent que quelques jours dans les centres d'asile fédéraux. Les cantons et les communes disposent donc de peu de temps pour rechercher un logement adapté et organiser un accompagnement des personnes particulièrement vulnérables. Le défi est de taille:

«Début décembre, environ 70 000 réfugiés ukrainiens avaient obtenu le statut de protection S. Cela correspond à la quasi-totalité de la population du canton du Jura»

Environ 60% des Ukrainiens vivent dans des logements privés. Selon le groupe d'évaluation, il aurait été «peu réaliste» de loger tous les réfugiés dans les structures de la Confédération, des cantons, des villes et des communes. En d'autres termes, sans l'engagement des familles d'accueil, les autorités auraient de sérieux problèmes pour héberger les personnes qui ont fui la guerre de Poutine vers la Suisse.

14% ont un emploi

Jusqu'à présent, 14% des Ukrainiens ont réussi à trouver un emploi. Un taux est relativement élevé. Après un séjour d'un an en Suisse, il n'est que de 2,1% pour les réfugiés reconnus, et de 7,4% pour les personnes admises temporairement.

«Deux tiers des Ukrainiens ont un diplôme universitaire – ce sont de bonnes conditions pour s'établir dans le monde du travail»

Cependant, la langue est un obstacle majeur. Seulement 10% d'entre eux parlent très bien une langue nationale, ou peuvent au moins bien s'exprimer à l'oral. Ils sont également peu à l'aise en l'anglais. Pour remédier à cela, 3000 francs ont été versés aux cantons, par la Confédération afin de proposer des cours de langue. Un montant jugé insuffisant aux yeux des cantons, des communes et des villes pour accélérer l'intégration.

Le rapport intermédiaire sur l'activation du statut de protection S, conduit par Urs Hofmann, propose un système où la Confédération paierait des taux forfaitaires plus élevés au cours des premières années, tout en diminuant le montant au fur et à mesure que l'intégration progresse. A titre de comparaison, les réfugiés et les personnes admises temporairement perçoivent une allocation d'intégration de CHF 18 000 de la part de la Confédération. Les cantons, quant à eux, ne donnent pas de montant exact.

(aargauerzeitung.ch) / traduit de l'allemand par jod

La guerre en Ukraine en images
1 / 18
La guerre en Ukraine en images
Un bâtiment en flammes après un bombardement russe, Kiev.
partager sur Facebookpartager sur X
Ambiance village ukraine
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Deux morts: problème dans le vieil hôtel de police de Genève
Le 3 janvier, un homme avait été découvert inanimé dans les violons du vieil hôtel de police, situé au boulevard Carl-Vogt. Un drame similaire s'est produit jeudi dernier: une jeune femme est décédée.

A Genève, le décès d'une femme de 21 ans dans une cellule du vieil hôtel de police rebondit sur le terrain politique. Une délégation de la commission des visiteurs officiels du Grand Conseil a effectué une visite surprise dans les violons de ce commissariat dans la nuit de samedi à dimanche:

L’article