assez dégagé
DE | FR
Suisse
ukraine

Genève s'attend à de nouvelles arrivées d'Ukrainiens pour l'automne

Genève s'attend à de nouvelles arrivées d'Ukrainiens pour l'automne

Réfugiés d'Ukraine au Centre d'asile fédéral de Chiasso, le jeudi 17 mars 2022. Entre-temps, plus de 9000 personnes ont fui l'Ukraine vers la Suisse à cause de la guerre. watson
Image: keystone
Les responsables de l'accueil aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) se préparent à un nouvel afflux de réfugiés en provenance d'Ukraine à l'automne, en raison notamment du retour du froid.
30.07.2022, 11:1230.07.2022, 11:37
Plus de «Suisse»

Le nombre d'arrivées a faibli récemment, mais il devrait repartir à la hausse.

Le programme santé migrants (PSM) des HUG, qui prend en charge les demandeurs d'asile et les réfugiés attribués au canton, anticipe une nouvelle vague d'arrivées en provenance d'Ukraine à partir d'octobre, déclare Sophie Durieux-Paillard, médecin adjointe et co-créatrice du programme, dans une interview parue cette semaine dans Le courrier.

En avril et mai dernier, entre 40 et 60 personnes se présentaient chaque jour au point d’accueil du canton (pour l'Ukraine).

«Aujourd’hui, c’est plutôt 20. Nous sommes très certainement dans le creux de la vague (...). Mais nous nous préparons à un nouveau pic d’arrivées à l’automne»
Sophie Durieux-Paillard

Citant les chiffres du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), la responsable souligne que près de quatre millions de personnes sont retournées en Ukraine après l’avoir quittée au début de la guerre. Ces retours ont été facilités par la météo favorable.

Toutefois, ajoute-t-elle, «de nombreuses structures de soins [en Ukraine] ont été détruites (...). Lorsque le froid reviendra à l’automne, il sera bien plus difficile de vivre dans ces conditions précaires et il est vraisemblable que les personnes les plus vulnérables, notamment les plus âgées, n’auront pas d’autre choix que de migrer vers l’ouest de l’Europe».

Fin juin, les cantons avaient fait part de leurs préoccupations au Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Si actuellement la situation est sous contrôle, trois éléments les inquiètent pour l'automne prochain: l'affaiblissement de la solidarité des particuliers, un retour du froid en Ukraine et la hausse des demandes d'asiles ordinaires.

Depuis le début de la guerre en Ukraine en février, 61 029 demandes pour obtenir un statut de protection S ont été enregistrées en Suisse, selon les derniers chiffres officiels publiés vendredi. Quelque 58 964 personnes ont obtenu ce titre. Le SEM ignore cependant le nombre total des réfugiés ukrainiens actuellement en Suisse. Ceux-ci peuvent se déplacer librement dans l’espace Schengen. (chl/ats)

Le village de conteneurs pour les Ukrainiens à Berne
1 / 15
Le village de conteneurs pour les Ukrainiens à Berne
partager sur Facebookpartager sur X
Raves Reconstruction Ukraine
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Suisses ont retrouvé leur porte-monnaie
La Suisse a la chance d'être un pays riche. Il était temps de prendre conscience que l'on peut utiliser ces milliards pour améliorer notre bien-être.

Le match semblait plié d'avance. En janvier dernier, les premiers sondages Tamedia annonçaient une victoire écrasante de la 13ᵉ rente AVS: 71% des Suisses y étaient favorables. «Vivre mieux à la retraite», pour ne pas dire vivre décemment, paraissait une proposition difficile à refuser. La simple correction d'une anomalie incompréhensible dans un pays comme le nôtre.

L’article