DE | FR

«L'UDC n'est pas opposée à la vaccination», assure Marco Chiesa

Image: sda
Selon le président de l'UDC, la politique sanitaire du gouvernement divise la société entre «bons vaccinés» et «mauvais non vaccinés». Il a rappelé que le parti n'était pas opposé au certificat Covid.
23.10.2021, 11:5724.10.2021, 17:25

Lors de l'assemblée des délégués de l'UDC suisse qui se tient samedi à Montricher (VD), le président de la formation Marco Chiesa a déclaré que le parti n'était «pas opposé à la vaccination». Il a en revanche fustigé «l'arbitraire» du Conseil fédéral.

«Les concepts d'hygiène fonctionnent. Les secteurs de la restauration, du sport et de la culture l'ont prouvé depuis des mois», a mis en avant Marco Chiesa sous la tente ouverte où se sont réunis les délégués, afin d'éviter toute restriction sanitaire. «Le Conseil fédéral doit à présent présenter une stratégie concrète pour une sortie progressive de la crise.»

«Contradictions» de la politique sanitaire

Le président de l'UDC a critiqué les «contradictions» de la politique sanitaire du gouvernement et la division de la société entre «bons vaccinés» et «mauvais non vaccinés». Il a rappelé que le parti n'était pas opposé au certificat sanitaire pour les voyages ou les grands événements. «Hélas, la majorité du Conseil fédéral a transformé ce certificat en un outil de discrimination».

Les derniers chiffres sur la vaccination en Suisse, c'est par ici

Pour changer de sujet; 200 personnes posent nues posent près de la mer Morte

1 / 11
200 personnes posent nues près de la mer Morte
source: sda / abir sultan
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur la vaccination

Vaccination chez la femme enceinte: où en est-on en Suisse?

Link zum Artikel

Johnson&Johnson, hospitalisations, 3e dose: l'OFSP a fait le point

Link zum Artikel

La troisième dose de vaccin serait super efficace et Israël le prouve

Link zum Artikel

Si vous êtes vaccinés avec ces vaccins, le certif' c'est pas pour tout de suite

Link zum Artikel
Tirer au sort les juges fédéraux, en quoi ça peut changer votre vie?
C'est l'objet de votation du 28 novembre le moins connu, le moins discuté, le moins évident: l'initiative sur la justice. Deux experts expriment leur désaccord et nous aident à comprendre le sens de ce scrutin pour notre quotidien.

La loi Covid et l'initiative sur les soins infirmiers ont beaucoup occupé les esprits ces derniers jours et semaines, dans l'attente du scrutin de ce dimanche 28 novembre. Ces deux objets, qui pourraient même engendrer une forte participation, font de l'ombre au troisième texte sur lequel les Suisses se prononceront: l'initiative sur la justice.

L’article