ciel couvert
DE | FR
Suisse
vaccin

«L'UDC n'est pas opposée à la vaccination», assure Marco Chiesa

«L'UDC n'est pas opposée à la vaccination», assure Marco Chiesa

Marco Chiesa bei seiner Rede anlaesslich einer SVP Feier zum Ende des EU-Rahmenabkommen am Samstag, 26. Juni 2021 in Morschach. (KEYSTONE/Urs Flueeler).
Image: sda
Selon le président de l'UDC, la politique sanitaire du gouvernement divise la société entre «bons vaccinés» et «mauvais non vaccinés». Il a rappelé que le parti n'était pas opposé au certificat Covid.
23.10.2021, 11:5724.10.2021, 17:25

Lors de l'assemblée des délégués de l'UDC suisse qui se tient samedi à Montricher (VD), le président de la formation Marco Chiesa a déclaré que le parti n'était «pas opposé à la vaccination». Il a en revanche fustigé «l'arbitraire» du Conseil fédéral.

«Les concepts d'hygiène fonctionnent. Les secteurs de la restauration, du sport et de la culture l'ont prouvé depuis des mois», a mis en avant Marco Chiesa sous la tente ouverte où se sont réunis les délégués, afin d'éviter toute restriction sanitaire. «Le Conseil fédéral doit à présent présenter une stratégie concrète pour une sortie progressive de la crise.»

«Contradictions» de la politique sanitaire

Le président de l'UDC a critiqué les «contradictions» de la politique sanitaire du gouvernement et la division de la société entre «bons vaccinés» et «mauvais non vaccinés». Il a rappelé que le parti n'était pas opposé au certificat sanitaire pour les voyages ou les grands événements. «Hélas, la majorité du Conseil fédéral a transformé ce certificat en un outil de discrimination».

Les derniers chiffres sur la vaccination en Suisse, c'est par ici

200 personnes posent nues près de la mer Morte

1 / 11
200 personnes posent nues près de la mer Morte
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Baume-Schneider s'est-elle sabotée avec ces 6 phrases?
Lors des premières auditions, la candidate socialiste au Conseil fédéral Elisabeth Baume-Schneider semblait avoir marqué des points auprès des paysans et de l'UDC. Jusqu'à ce que sorte une interview publiée dans la NZZ.

La situation de départ au Parti socialiste semblait claire: la conseillère aux Etats bâloise Eva Herzog (60 ans) partait favorite dans la course à la succession de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

L’article