DE | FR
Vidéo: watson

«A mes yeux, ça aurait été plus facile de rester dans la peau d'un homme»

Cette semaine, le canton du Valais a annoncé une série de mesures ambitieuses pour lutter contre l'homophobie et la transphobie. On a rencontré Aurore, femme transgenre, pour savoir ce qu'elle en pense.
16.01.2022, 20:0217.01.2022, 06:59
Suivez-moi

En Suisse, la lutte contre les discriminations à l'égard des LGBTQI+ avance lentement, mais surement. Depuis le 1er janvier 2022, le changement de sexe à l’état civil est devenu beaucoup plus facile: un simple rendez-vous suffit.

Avec cette modification de la loi, pas besoin d'hormonothérapie, de diagnostic médical ou de passer par des démarches administratives complexes. Toute personne pourra changer son prénom et son sexe, facilement et rapidement.

De plus, cette semaine, le canton du Valais s'est doté d’un plan ambitieux visant à répondre aux besoins des personnes trans d'une part, et d'autre part à sensibiliser la population et les professionnels de la santé.👇

Aurore Grange, animatrice du groupe trans chez Alpagai, nous explique l'impact de ces nouvelles mesures👇

Vidéo: watson

À quel point es-tu Swisstainable?

1 / 6
À quel point es-tu Swisstainable?
source: ©glacier express / stefan schlumpf
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Djokovic insulté par deux journalistes australiens se croyant hors antenne

Si vous êtes avide de Covid:

Des mesures... comme si personne n'avait envisagé la fin du Covid

Link zum Artikel

L'affaire Djokovic fait beaucoup rire Federer et Nadal😂

Link zum Artikel

Conseil fédéral: 6 points sur les mesures anti-Covid jusqu'à mars 2022

Link zum Artikel

Les non-vaccinés doivent-ils prendre en charge leur hospitalisation?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Lex Netflix: les opposants craignent une hausse des coûts d'abonnement
Le verdict est plus clair que prévu: la modification de la loi sur le cinéma a obtenu une solide approbation. Les partisans jubilent et les opposants parlent d'un «résultat étonnamment bon».

Finalement, ce n'était pas un thriller: la modification de la loi sur le cinéma est acceptée à une large majorité. Les sondages et les opposants s'attendaient à une issue plus serrée. La Lex Netflix avait polarisé les esprits: de tous les projets nationaux, il s'agissait de l'objet de votation le plus visible, notamment en raison de la campagne habilement menée par les jeunes partis bourgeois, qui étaient à l'origine du référendum.

L’article