DE | FR

La Suisse est le 6e pays le plus affecté par la variole du singe

Un patient est vacciné contre la variole du singe, aux Etats-Unis.
Un patient est vacciné contre la variole du singe, aux Etats-Unis.Image: sda
La France n'est pas le seul pays à privilégier ses habitants, l'Allemagne a mis en place une directive similaire.
16.08.2022, 05:3116.08.2022, 09:59

Les personnes qui habitent à Genève ne peuvent pas se faire vacciner contre la variole du singe en France voisine. A Saint-Julien-en-Genevois ou à Annecy, on leur signifie que les doses sont réservées aux résidents. L'information, révélée lundi par la RTS, a été confirmée par le président de Dialogai Matthias Erhardt.

Selon ce dernier, il est encore envisageable de se faire vacciner dans certaines très grandes villes, dans des lieux qui s'occupent de travailleurs du sexe et ne posent pas de question.

Malgré les appels répétés des associations homosexuelles à agir contre l'épidémie, les autorités helvétiques n'ont toujours pas homologué le vaccin contre la maladie.

«Nous sommes toujours dans l'attente de la mise en place d'un dispositif»
Matthias Erhardt

Le président de Dialogai est pourtant persuadé que la Suisse possède des doses du vaccin. La variole pouvant constituer une menace biologique en cas de guerre, l'armée doit avoir des stocks à disposition, a-t-il expliqué. Si c'est le cas, Dialogai demande que ces doses puissent bénéficier à la population à risque.

«Déçue»

La variole du singe touche presque exclusivement des hommes homosexuels. A ce jour, plus de 387 cas ont été confirmés par test en Suisse. PinkCross, l'association faîtière des organisations gays, pense toutefois que le chiffre réel est probablement beaucoup plus élevé, car l'accès aux tests est très restreint.

Au 19:30 de la RTS, l'infectiologue aux HUG Alexandra Calmy s'est dite déçue par le fait que le vaccin ne soit pas disponible en Suisse:

«On ne peut pas que compter sur la solidarité des pays voisins. Les personnes à risque souhaitent se faire vacciner et sont prêtes à aller loin, comme au Canada. Il est dommage que la débrouillardise soit le meilleur moyen d'obtenir ce à quoi on a droit dans notre société. Il faut aussi une réponse politique, c'est une circonstance tout à fait exceptionnelle.»

La Suisse est le 6e pays le plus affecté par la variole du singe par million d'habitants, a rappelé Alexandra Calmy. En plus, la maladie n'est pas bénigne, souligne-t-elle.

Interrogée sur le message qu'elle souhaite transmettre au ministre de la santé Alain Berset, l'infectiologue répond: «Merci de nous aider à avoir le vaccin rapidement et de ne pas attendre le premier décès en Suisse de la variole du singe». (ats/jch)

Sécheresse et pluie: cette vidéo fait débat sur Twitter

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
L'aventure salissante des forçats suisses de la route
Le cyclocross. Cette discipline a connu son heure de gloire dans les années 1970 et 1980. Tombée par la suite dans un oubli presque total, elle connaît un certain renouveau.

Le cyclocross est apparu au tournant des 19e et 20e siècles dans le sud de la France. A l’époque, les coureurs sur route passaient l’hiver sous le soleil de la Côte d’Azur. Là, ils se préparaient à la saison suivante en avalant les kilomètres, tantôt sur routes classiques, tantôt sur des pistes et autres chemins de traverse, n’hésitant pas, si nécessaire, à porter leur vélo sur l’épaule ou à gravir en courant les pentes les plus escarpées. Ainsi est née une nouvelle discipline, dont les premières courses ont eu lieu en 1902.

L’article