Suisse
Vaud

La «Zaïre-Connection» sévit dans le canton de Vaud. Prudence!

La «Zaïre-Connection» sévit dans le canton de Vaud. Prudence!

Image
Image: Shutterstock
Une quinzaine de cas d'escroquerie aux ordres de paiement a eu lieu dans le canton de Vaud depuis la mi-juin. Egalement appelée «Zaïre-Connection», cette méthode est aussi simple qu'efficace.
28.07.2021, 16:2228.07.2021, 16:56
Plus de «Suisse»

1,3 million de francs. Voici le butin empoché par des malfaiteurs lors d'une nouvelle série d’escroqueries très particulières ayant eu lieu dans le canton de Vaud. A partir de la mi-juin, la police cantonale a en effet recensé une quinzaine de cas de type «Zaïre-Connection».

Zaïre quoi? Le nom «Zaïre-Connection» désigne une arnaque assez simple, expliquait en 2015 la Tribune de Genève. Elle consiste à voler des ordres de paiement dans des boîtes postales officielles, à les falsifier puis à se rendre à un guichet avec une fausse pièce d’identité pour encaisser les montants.

Les victimes ne constatent la fraude qu’à réception d’un rappel de paiement ou après consultation de leurs relevés de compte. mais c'est déjà trop tard. À ce stade, l’argent n’est en principe plus récupérable, met en garde la police vaudoise.

Nabilla a été jugée en 2015

Les forces de l'ordre recommandent vivement à la population de ne pas recourir aux boîtes aux lettres et aux boîtes postales installées dans la rue pour les courriers importants. Il serait mieux de déposer les enveloppes destinées au trafic des paiements à l'intérieur des bâtiments de la Poste ou des établissements bancaires.

nabilla vergara zaïre connection
Nabilla Vergara a été jugée en 2015.

Pour l'anecdote, l'influenceuse Nabilla a été jugée en 2015 à Genève pour avoir participé à une escroquerie de ce type, alors qu'elle était mineure. Son rôle était notamment d’ouvrir les comptes puis d’encaisser l’argent. (asi)

Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce prédicateur biennois est menacé d'expulsion
L'ex-prédicateur Abu Ramadan, condamné pour escroquerie et discrimination raciale, conteste son expulsion au tribunal.

Condamné en première instance pour escroquerie et discrimination raciale, l'ancien prédicateur laïc Abu Ramadan se bat depuis mercredi contre son expulsion, devant la Cour suprême du canton de Berne. Ce Libyen de 70 ans établi à Nidau, dans l'agglomération biennoise, rejette les accusations et souhaite continuer à vivre en Suisse.

L’article