DE | FR

La police a de nouveaux indices: le fauve d'Epalinges ne serait pas un lion

Un fauve aurait été aperçu dans les rues d'Epalinges (VD), jeudi. Rapidement, la police a déployé les gros moyens. Ce vendredi, elle donne de nouveaux éléments et l'animal serait plus proche du canidé que du lion.
01.04.2022, 11:5701.04.2022, 12:09

Suite au signalement d’un fauve, jeudi, des recherches importantes ont été entreprises par les forces de l'ordre vaudoises aux alentours d'Epalinges. Elles n’ont pas permis d’identifier ou de retrouver l’animal sauvage.

Toutefois, suite aux recherches intensives et aux éléments recueillis sur place, le vétérinaire cantonal, les gardes-faune et la police ont mis en évidence des empreintes de pattes à proximité du lieu où se trouvait la bête. Celles-ci ne correspondent pas à un félin de grande taille et le vétérinaire cantonal privilégie la piste d’un chien errant.

Pour rappel, cette intervention avait nécessité, jeudi soir, la présence de plusieurs patrouilles de gendarmerie et mixtes, de la police municipale de Lausanne, de la brigade canine, du Dard, de l’appui d’un hélicoptère de l’armée avec un gendarme, de la police de sûreté, de la police de la faune nature et du vétérinaire cantonal. (jah/comm)

Les images glaçantes de Marioupol vue du ciel

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La variole du singe et les allergies sont dans l'actu en mèmes
Chaque semaine, les mèmeurs de watson vous concoctent un récap' de l'actu. Cette semaine, on vous parle de la nouvelle pandémie de variole du singe, et des allergies aux pollens beaucoup trop au taquet cette année.

La Suisse possède le plus grand nombre d'abris antiatomiques par habitant au monde. C'est dû à des politiques mises en place du temps de la guerre froide. Techniquement, chaque citoyen suisse aurait une place dans un abri en cas de conflit nucléaire. Alors qu'on avait à peu près oublié la menace nucléaire, Poutine a décidé d'envahir l'Ukraine et de menacer d'utiliser l'arme atomique contre quiconque oserait s'opposer à la Russie. Pour le moment, ça reste de la rhétorique. Mais ça fait un peu flipper, non?

L’article