DE | FR
Elise Buckle.
Elise Buckle.Image: sda

Vaud: suspension de l'élue nyonnaise Elise Buckle

Le canton de Vaud a décidé de suspendre la politicienne avec effet immédiat. Une procédure pénale pour violation du secret de fonction a été ouverte à son encontre.
09.02.2022, 16:0509.02.2022, 17:34

Elue au printemps 2021 au sein de la municipalité de la Ville de Nyon et entrée en fonction le 1er juillet 2021, Elise Buckle a fait l'objet, au mois de décembre dernier, d'une plainte pénale de la part de la municipalité nyonnaise pour violation du secret de fonction, rappelle le gouvernement vaudois. Il est reproché à l'élue:

  • D'avoir communiqué à des tiers des éléments d'un rapport d'enquête commandé par la municipalité, à la suite de problèmes rencontrés au sein de l'administration communale.
  • En parallèle, la Municipalité de Nyon a demandé au Conseil d'Etat de suspendre Elise Buckle de ses fonctions au sein du collège.

Ce qui a motivé le Conseil d'Etat à pencher pour une suspension 👇

«Une enquête pénale ayant été ouverte par le Ministère public à l'encontre de Buckle, le Conseil d'Etat a décidé, après avoir examiné les déterminations de cette dernière, de la suspendre de ses fonctions de conseillère municipale avec effet immédiat et jusqu'à droit connu dans la procédure pénale, mais au plus tard jusqu'au 30 juin 2022. A cette date, si ladite procédure n'est pas à son terme, le Conseil d'Etat pourra décider de prolonger la suspension»

A Nyon, la municipalité «a pris acte de la décision du Conseil d’Etat», indique-t-elle dans une communication succincte. Les autorités indiquent qu'elles se réuniront rapidement «afin de prendre les mesures nécessaires découlant de cette nouvelle situation créée par la suspension».

Qu'est-ce qu'implique la suspension?

  • L’interdiction de siéger en séance de municipalité.
  • L'interdiction de signer des actes au nom et pour le compte de l’exécutif nyonnais.
  • L'interdiction d’assister aux assemblées du Conseil communal.
  • L’élue se voit par ailleurs retirer son dicastère.

A noter que la décision rendue n'entraîne pas la suppression du traitement d'Elise Buckle en sa qualité de conseillère municipale. (jah)

Il transforme les mèmes internet en cartes pop-up animées

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Variole du singe: le virus qui a tout pour faire peur
La guerre en Ukraine s'enlise, le Covid joue les petits bras et les vacances d'été tardent à pointer leurs coups de soleil. Le terreau est donc fertile pour s'enflammer autour d'un virus qui, pour l'heure, ne fait pas vraiment paniquer le monde scientifique. Sexe, horreur, paranoïa, voici les trois ingrédients qui font monter l'angoisse aussi vite qu'une mayonnaise.

Le 7 mai 2022, le monde (re)découvre la variole du singe par l'intermédiaire d'un anglicisme moins effrayant que la version française: monkeypox. Et pour cause, c'est en Angleterre qu'un homme, de retour d'un voyage au Nigeria, est parachuté au cœur d'une nouvelle inquiétude planétaire. Depuis, une centaine de cas ont été détectés en Occident. Confirmés ou suspectés. La Suisse n'échappe d'ailleurs pas aux annonces solennelles des autorités sanitaires, qui se succèdent.

L’article