DE | FR
La gestion de Bruno Boudier, directeur de la fondation Bartimée depuis 20 ans, était décriée par les employés.
La gestion de Bruno Boudier, directeur de la fondation Bartimée depuis 20 ans, était décriée par les employés.

Le directeur d'une fondation romande aux méthodes douteuses jette l'éponge

Le patron de Bartimée, une institution spécialisée dans la lutte contre les dépendances a démissionné. Il était fragilisé par des critiques pour gestion autocratique. Des employés sont encore en arrêt maladie.
02.11.2021, 17:4902.11.2021, 17:55
Abdoulaye penda ndiaye

«Bruno Boudier a brisé ma vie professionnelle et celle de bien d’autres. Il presse les gens, les pressure et les jette. Bientôt, ce sera l’arroseur arrosé et ce sera bien fait pour ce défaiseur de carrières!» Cette plainte d'il y a deux mois et demi d'un ancien employé de la Fondation Bartimée avait quelque chose de prémonitoire.

Directeur depuis 20 ans de cette institution spécialisée dans le traitement des addictions basée dans la commune de Grandson (VD), Bruno Boudier a démissionné. Ce crack de la réinsertion socio-professionnelle était fragilisé depuis cet été par les révélations de 20 Minutes sur sa gestion autocratique. Les employés lui reprochent également ses crises de colère, son caractère lunatique et son machisme. «Bruno est aussi génial que maléfique», avait témoigné un collaborateur.

Mardi, le conseil de fondation de l'institution a annoncé la démission du directeur à la quarantaine d'employés. «Présenter ce départ comme une décision personnelle est un manque de considération pour la souffrance vécue par les travailleurs», a critiqué un collaborateur de Bartimée.

«Le directeur trouvera un autre poste de prestige. Nous, employés, restons dans le ressentiment et le désespoir»
Guillaume*un collaborateur de Bartimée

Selon nos informations, l'ambiance de travail n'a cessé de se dégrader au cours des derniers mois et est devenue particulièrement glaciale. «Il y a énormément de personnes en arrêt-maladie. Tout le monde attendait qu'il gicle», a déclaré une collaboratrice. «Les choses vont changer. Nous allons discuter avec les personnes en arrêt. Il y aura une reprise en main», promet un responsable de Bartimée.

«Nous avons pris connaissance de la démission du directeur de la Fondation Bartimée. Les éléments mis en évidence dans l'audit concernant le management permettront de bâtir une nouvelle équipe de direction dans un contexte apaisé»
Cathy Gornik PORTE-PAROLE DU DéPARTEMENT VAUDOIS DE LA SANTé ET DE L'ACTION SOCIALE

Direction par intérim

Président du Conseil de fondation, Jean-François Perregaux souligne que Bruno Boudier a démissionné avec effet à partir du 1er novembre. «L'ensemble des collaborateurs et des résidents ont été informés. Une direction par intérim va être mise en place. Nous espérons le retour du calme et de la sérénité et des bases solides pour un nouveau processus.»

Silence sur un audit

Interrogé sur la passivité du conseil de fondation par rapport aux nombreuses plaintes de travailleurs à propos de l'autoritarisme de l'ex-boss et du mal-être des employés, Jean-François Perregaux n'a pas voulu s'exprimer. Il a également refusé de se prononcer sur les résultats de l'audit de gestion en nous renvoyant au Département. Le Canton est resté muet sur les conclusions du rapport d'audit qu'il avait commandité. Quant à Bruno Boudier, contacté mardi, il nous a raccroché au nez.

«S'il n'y avait pas eu d'articles, ce monsieur serait toujours en place. Le dénouement de cette affaire démontre l'importance de la presse»
Fabienne* une ancienne collaboratrice

Et sinon, un peu de science-fiction ça vous tente?

Et sinon dans l'actu...

10 manières de réagir à la mort de l'inventeur du tiramisu

Link zum Artikel

Des professionnels de la santé écrivent une lettre alarmiste à Berset

Link zum Artikel

Pourquoi la mort sera bientôt moins mortelle et plus tendance?

Link zum Artikel

Les infirmiers sont les «souffre-douleur» de notre système de santé

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Valais: quinzaine alpinistes touchés au Grand Combin - 7 hélicos mobilisés
Une opération de sauvetage est en cours sur le Grand Combin, point culminant entre le val de Bagnes et le val d'Entremont. Plusieurs alpinistes ont été blessés par une importante chute de séracs.

Le sauvetage était toujours en cours peu avant midi vendredi, après une importante chute de séracs au Grand Combin tôt en matinée. Sept hélicoptères des compagnies Air Glaciers, Air Zermatt et de la Rega, en plus des moyens déployés par l’OCVs et la police cantonale sont engagés dans la manoeuvre. D'après les informations, une quinzaine d'alpinistes sont impliqués dans cet accident et certains d'entre eux ont pu être évacués, selon la police cantonale.

L’article