faible neige-1°
DE | FR
1
Suisse
Vaud

Vaud confirme la présence de loups à la Vallée de Joux

Un loup, vu à l'entrée du village de Bellwald à Obergoms, Valais, le 28 mai 2013.
Un loup, vu à l'entrée du village de Bellwald à Obergoms, Valais, le 28 mai 2013. (prétexte)Image: KEYSTONE

Vaud confirme la présence de loups dans la région

Des loups ont investi un coin du territoire vaudois. Un organisme met tout en place pour favoriser la cohabitation avec les habitants.
24.09.2021, 11:5624.09.2021, 14:30

Certains Vaudois ont récemment affirmé avoir aperçu un louveteau dans le massif du Risoud, à la Vallée de Joux. Dans un communiqué publié ce vendredi, le Département de l’environnement et de la sécurité (DES) vient de confirmer la rumeur et a même surenchéri: il y a en fait toute une «nouvelle meute sur le territoire cantonal vaudois». C'est la seconde répertoriée dans la zone, après celle du Marchairuz en 2019.

Au grand étonnement de Jean-Marc Landry, biologiste mandaté par le Canton pour accompagner les éleveurs, qui a expliqué au 24 Heures avoir été informé du fait que des loups s’étaient reproduits sur le côté français de la frontière uniquement, mais jamais en Suisse:

«La présence de cette seconde meute n’était pas attestée côté suisse jusqu’à présent. Seul un couple avait été observé dans le Risoud.»
Jean-Marc Landry, biologiste spécialiste en loup et mandaté par le canton de Vaud

Selon les informations de ce spécialiste du loup: «il ne s’agit pas d’une meute spécifique».

Tirs de régulation seulement sur loups âgés

Le DES ajoute que le bilan officiel des attaques par le loup fait, à ce jour, état de onze bovins et quatre chèvres tués dans le Jura vaudois. Dans les Alpes, les chiffres montent jusqu'à 28 moutons, six chèvres et un veau. Pour l'organisme, l'objectif est clair: «améliorer la cohabitation avec le loup».

Des vaches broutent de l'herbe dans le paturage d'un alpage ce lundi 6 aout 2018 pres du Col du Marchairuz dans le Jura vaudois.
Col du Marchairuz, dans le Jura vaudois. (6 aout 2018)Image: Keystone

Pour renforcer le dialogue avec tous les acteurs concernés par la présence de ces canidés, le DES promet:

  • Des rencontres avec des représentants de la branche dans quelques semaines.
  • Le financement de parcs sécurisés pour les veaux.
  • Le renforcement de l’accompagnement technique via la Fondation J.-M. Landry.
  • L'analyse de la vulnérabilité des alpages jurassiens dans le courant de l’automne et de l’hiver.

Dans son communiqué, le DES ajoute qu'il procédera à des tirs de régulation sur les loups. Si la Confédération lui a accordé une autorisation valable jusqu’en mars 2022, le Canton compte, toutefois, adresser une demande à l’Office fédéral de l’environnement afin de pouvoir cibler à l’avenir des populations plus âgées.

Un dialogue a été ouvert avec les opposants aux tirs présents dans la région du Marchairuz «afin de leur présenter la situation et le cadre légal fédéral qui préside à l’action de l’État». (mndl)

Rhubarbe, le chien qui adore la moto

1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cette biche est une star sur Tiktok et la neige n'y est pas pour rien

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Maillard espère-t-il succéder à Berset au Conseil fédéral? Il répond
Le nom du socialiste vaudois Pierre-Yves Maillard, pressenti pour succéder à Alain Berset, a beaucoup circulé mercredi. Le jour où sa camarade de parti, la Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider, a été élue au Conseil fédéral.

Le nom du conseiller national et président de l'Union syndicale suisse, Pierre-Yves Maillard, battu par Alain Berset en 2011 lorsque ce dernier accéda au Conseil fédéral, était sur toutes les lèvres lors de l’élection d’Elisabeth Baume-Schneider au gouvernement, mercredi. Et pour cause! Des parlementaires radicaux auraient voté pour la Jurassienne plutôt que pour la Bâloise Eva Herzog, afin de rendre impossible une candidature du socialiste vaudois, quand Alain Berset, socialiste lui aussi, s'en ira.

L’article