DE | FR
Un loup, vu à l'entrée du village de Bellwald à Obergoms, Valais, le 28 mai 2013. (prétexte)
Un loup, vu à l'entrée du village de Bellwald à Obergoms, Valais, le 28 mai 2013. (prétexte)
Image: KEYSTONE

Vaud confirme la présence de loups dans la région

Des loups ont investi un coin du territoire vaudois. Un organisme met tout en place pour favoriser la cohabitation avec les habitants.
24.09.2021, 11:5624.09.2021, 14:30

Certains Vaudois ont récemment affirmé avoir aperçu un louveteau dans le massif du Risoud, à la Vallée de Joux. Dans un communiqué publié ce vendredi, le Département de l’environnement et de la sécurité (DES) vient de confirmer la rumeur et a même surenchéri: il y a en fait toute une «nouvelle meute sur le territoire cantonal vaudois». C'est la seconde répertoriée dans la zone, après celle du Marchairuz en 2019.

Au grand étonnement de Jean-Marc Landry, biologiste mandaté par le Canton pour accompagner les éleveurs, qui a expliqué au 24 Heures avoir été informé du fait que des loups s’étaient reproduits sur le côté français de la frontière uniquement, mais jamais en Suisse:

«La présence de cette seconde meute n’était pas attestée côté suisse jusqu’à présent. Seul un couple avait été observé dans le Risoud.»
Jean-Marc Landry, biologiste spécialiste en loup et mandaté par le canton de Vaud

Selon les informations de ce spécialiste du loup: «il ne s’agit pas d’une meute spécifique».

Tirs de régulation seulement sur loups âgés

Le DES ajoute que le bilan officiel des attaques par le loup fait, à ce jour, état de onze bovins et quatre chèvres tués dans le Jura vaudois. Dans les Alpes, les chiffres montent jusqu'à 28 moutons, six chèvres et un veau. Pour l'organisme, l'objectif est clair: «améliorer la cohabitation avec le loup».

Col du Marchairuz, dans le Jura vaudois. (6 aout 2018)
Col du Marchairuz, dans le Jura vaudois. (6 aout 2018)
Image: Keystone

Pour renforcer le dialogue avec tous les acteurs concernés par la présence de ces canidés, le DES promet:

  • Des rencontres avec des représentants de la branche dans quelques semaines.
  • Le financement de parcs sécurisés pour les veaux.
  • Le renforcement de l’accompagnement technique via la Fondation J.-M. Landry.
  • L'analyse de la vulnérabilité des alpages jurassiens dans le courant de l’automne et de l’hiver.

Dans son communiqué, le DES ajoute qu'il procédera à des tirs de régulation sur les loups. Si la Confédération lui a accordé une autorisation valable jusqu’en mars 2022, le Canton compte, toutefois, adresser une demande à l’Office fédéral de l’environnement afin de pouvoir cibler à l’avenir des populations plus âgées.

Un dialogue a été ouvert avec les opposants aux tirs présents dans la région du Marchairuz «afin de leur présenter la situation et le cadre légal fédéral qui préside à l’action de l’État». (mndl)

Rhubarbe, le chien qui adore la moto

1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Passionné d'animaux? Cette biche est une star sur Tiktok

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Copin comme cochon

«Les gens qui vont à Crans, c'est des vieux»

Marie-Adèle Copin aime boire son café avec une sous-tasse, snober les gens et juger tout ce qui l'entoure. Premier épisode: les stations de ski.

Lire l’article
Link zum Artikel