larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Vidéo

«C'est la guerre», les Suisses résignés face au prix de l'essence

Vidéo: watson

«C'est la guerre», les Suisses résignés face au prix de l'essence

En Suisse, le prix de l'essence a déjà dépassé 2 francs le litre dans certaines stations-service. watson est allé demander aux automobilistes comment ils encaissent la nouvelle.
08.03.2022, 18:1809.03.2022, 09:34
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Si ailleurs, la flambée du prix de l'essence met en colère les automobilistes, en Suisse ou en tout cas à Lausanne, on est plutôt résigné:

«On ne peut rien y faire, tout est décidé plus haut que nous»
Une automobiliste lausannoise

«J'espère que ça rebaissera», «c'est normal, il y a la guerre, le prix de l'essence monte», «c'est beaucoup plus que ce que je pensais» et «c'est déjà arrivé», autant de réactions que les automobilistes lausannois ont partagé devant notre caméra pour décrire ce qu'ils ressentent face à l'augmentation du prix de l'essence.

Et vous, qu'est-ce que vous pensez de cette augmentation?

Et passer à une voiture électrique? Pourquoi pas!👇

Vidéo: watson
La crise ukrainienne en images
1 / 13
La crise ukrainienne en images
La Russie a amassé des centaines de milliers de soldats à la frontière ukrainienne.
partager sur Facebookpartager sur X
Change de Disque: «Multitude» de Stromae
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le franc fort est une bénédiction» pour ces Suisses
Le franc suisse est trop fort par rapport aux autres devises. Il atteint des niveaux qu'on n'avait plus connus depuis la fin du taux plancher en 2015. L'industrie pleure alors que le marché immobilier se frotte les mains.

La Suisse s'est habituée à ce que son franc fort devienne toujours plus fort. Sans surprise, sa récente réévaluation n'a donc pas fait grand bruit. Rien de nouveau sous le soleil, diront certains. Swissmem, l'association des entreprises technologiques, a toutefois lancé un cri d'alarme:

L’article