Suisse
Votation

La Suisse ne votera pas sur les glaciers comme il était prévu

La Suisse ne votera pas sur les glaciers comme il était prévu

Satisfaits du contre-projet mis en place par le Conseil des Etats en septembre, le comité a annoncé retirer l'initiative pour les glaciers, néanmoins sous certaines conditions.
05.10.2022, 10:3005.10.2022, 11:13
Plus de «Suisse»

Le peuple ne devrait pas avoir à se prononcer sur l'initiative pour les glaciers. Satisfaits du contre-projet, les initiants ont retiré jeudi leur texte sous conditions. Le contre-projet indirect, adopté à la session d'automne, permet une protection rapide et efficace du climat, communiquent-ils. Il favorise aussi l’innovation et la sécurité énergétique.

Plus de 90 entreprises suisses ont déjà adopté des feuilles de route «zéro émission nette», à l’instar de ce qu’encourage le contre-projet, se réjouissent les initiants. Avec le contre-projet, ce sont surtout les PME, qui n'ont généralement pas les moyens de faire cette transition, qui recevront un soutien de la Confédération.

Economie de 8 milliards de francs

Les propriétaires et les locataires bénéficieront quant à eux des fonds alloués au remplacement des chauffages et à l'efficacité énergétique des bâtiments, poursuivent-ils. Une transition énergétique qui permettra de créer de la valeur ajoutée en Suisse, au lieu de dépenser 8 milliards de francs chaque année dans l’achat d’énergies fossiles à l'étranger.

Le contre-projet bénéficie en outre d'un large soutien politique, du PLR aux Verts. Seule l'UDC a annoncé vouloir lancer le référendum contre le contre-projet indirect. Pour les initiants, ce n'est pas surprenant. Une fois de plus, l'UDC attise la panique et la peur dans une situation de crise, alors que des solutions communes et une responsabilité partagée sont nécessaires, critiquent-ils. (ats/mndl)

Ce chien court plus vite qu'Usain Bolt
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Poutine aurait trouvé un moyen de torpiller la Suisse
Peu avant la conférence de paix en Suisse, Poutine pourrait proposer un gel du conflit en Ukraine. Les experts y voient une manœuvre diplomatique.

Trois semaines avant la conférence de paix pour l'Ukraine au Bürgenstock, en Suisse, les préparatifs battent leur plein. Plus de 70 chefs d'Etat et de gouvernement ont jusqu'à présent confirmé leur participation. Mais une surprise diplomatique de dernière minute s'est, elle, bel et bien invitée.

L’article