DE | FR
Le 1er mars 1969, plusieurs milliers de militants des droits des femmes et d'autres personnes ont manifesté sur la Place fédérale à Berne pour le droit de vote des femmes et contre la signature de la Convention européenne des droits de l'homme avec réserves.

Le 1er mars 1969, plusieurs milliers de militants ont manifesté sur la Place fédérale à Berne pour le droit de vote des femmes. Image: PHOTOPRESS-ARCHIV

50 ans du suffrage féminin, ça se fête au Parlement fédéral

Pour les 50 ans du droit de vote des femmes, les autorités fédérales ont organisé ce jeudi 2 septembre une célébration officielle. Retour en images sur cette longue et difficile campagne menée depuis la fin du 19e siècle.



«Mieux vaut tard que jamais». Le 7 février 1971, les femmes, après des années de combat, obtiennent le droit de vote et d’éligibilité au niveau fédéral. Elles ont réussi, ce jour-là, à convaincre non seulement le Parlement et le Conseil fédéral, mais aussi 67,5% des votants exclusivement masculins.

Toutefois, il a fallu attendre le 27 novembre 1990 pour que la région d'Appenzell Rhodes-Intérieurs s’aligne derrière les autres cantons. Dès lors, toutes les femmes suisses ont pu également se rendre aux urnes pour voter au niveau cantonal.

«Ce 7 février 1971 marque cette étape décisive de l’égalité des sexes. C’est aussi le jour de naissance de cette démocratie dont nous sommes, aujourd’hui, à juste titre, si fières, une démocratie complète»

Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale vidéo

Retour en images sur 100 ans de combat👇

1 / 15
50 ans du suffrage féminin
source: archives sociales suisse
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Fêter pour ne pas oublier

Justement pour célébrer cette victoire de l'égalité des droits entre hommes et femmes, le département fédéral de la justice et police (DFJP) a organisé une cérémonie officielle au Palais du Parlement ce jeudi 2 septembre. Quelque 150 personnes représentant les autorités fédérales et cantonales, la science, la justice, les organisations féminines, la génération des pionnières et celle des jeunes citoyens étaient présentes dans la salle du Conseil national.

Un petit changement de programme a tout de même été nécessaire. «Initialement prévue le 4 février 2021, la manifestation a dû être reportée au 2 septembre 2021 en raison de la pandémie», a indiqué le DFJP. (fag)

Sur TikTok les gens font semblant de se faire arrêter et c'est gênant. Jugez par vous-même👇

Plus d'article sur l'égalité femmes-hommes

Voici comment le Jura va faire de l'égalité salariale une réalité

Link zum Artikel

Les femmes en font toujours 50% de plus que les hommes

Link zum Artikel

Les femmes célèbrent les 50 ans du droit de vote au Grütli

Link zum Artikel

Les femmes gagnent toujours moins d'argent que les hommes en Suisse

Link zum Artikel

Au lendemain du «non» à la loi CO2, la présidente du PLR démissionne

La conseillère nationale Petra Gössi (SZ) vient d'annoncer sa démission de la présidence du PLR. L'élue souhaite se concentrer davantage sur sa carrière. Le parti annonce vouloir en profiter pour se relancer en vue des élections fédérales 2023.

L'annonce a été faite lundi sur Twitter: Petra Gössi va démissionner de ses fonctions à la tête du Parti Libéral Radical (PLR). Cette décision, qui prendra effet à la fin de l'année, laisse du temps au parti pour organiser sa succession.

Entrée au Conseil national en 2011, Petra Gössi y est membre de la commission de l'économie et des redevances. Elle est juriste au sein d'une entreprise de gestion de fortune et conseil à Zurich.

Présidente du PLR depuis plus de cinq ans, Petra Gössi …

Lire l’article
Link zum Artikel