DE | FR
Remise des signatures pour le référendum contre la réforme de l'AVS, le vendredi 25 mars 2022, devant la Chancellerie fédérale, à Berne.
Remise des signatures pour le référendum contre la réforme de l'AVS, le vendredi 25 mars 2022, devant la Chancellerie fédérale, à Berne.Image: Keystone

Femmes et hommes votent différemment en Suisse... et pas que sur l'AVS

Selon un sondage, 71% des votants veulent approuver la réforme de l'AVS, contre seulement 36% des votantes. Un fossé entre les sexes qui sera historique s'il persiste jusqu'à la votation.
11.08.2022, 16:5312.08.2022, 09:17
Maja Briner / ch media

Les femmes sont plus touchées par la réforme de l'AVS que les hommes, car l'âge de leur retraite passerait à 65 ans. Alors que seulement 36% des femmes ont l’intention d’approuver le projet, la proportion de «oui» a atteint 71% chez les hommes.

Georg Lutz, politologue et professeur à l'Université de Lausanne, déclare:

«Un tel fossé entre les personnes serait nettement plus élevé que ce que nous avons vu jusqu'à présent»

«Les femmes sont légèrement plus progressistes»

Depuis des années, il mène des enquêtes sur les votations. Il a notamment évalué le fossé entre les sexes lors de votations fédérales depuis 1980.

Par exemple, pour l'initiative «pour la réduction des problèmes liés au tabac», 35% des femmes ont dit oui, contre seulement 17% des hommes. A titre de comparaison, la différence serait deux fois plus importante pour la réforme de l'AVS, selon le sondage.

Des différences apparaissent par exemple dans les thèmes environnementaux et les préoccupations liées au genre.

«Les femmes ont tendance à être légèrement plus progressistes que les hommes. Mais d'autres facteurs sont plus déterminants. Par exemple, les valeurs et les affinités partisanes ont une plus grande influence sur le comportement de vote que les facteurs sociodémographiques comme le sexe ou l'âge»
Georg Lutz, politologue

Ces explications ne sont, toutefois, pas toujours valables. En effet, l'initiative sur l'eau potable montre que bien qu'il s'agisse d'un thème environnemental, les femmes et les hommes ont voté pratiquement de la même manière.

Toujours selon Georg Lutz, le rejet de la réforme de l'AVS est si élevé chez les femmes parce qu'elles sont directement concernées:

«Les femmes ne voient que trop peu de bénéfices dans l'augmentation de l'âge de la retraite. Et il est légitime de faire intervenir ses propres intérêts dans la décision de vote»

Homme ou femme: qui sort gagnant?

Le rejet du projet par les femmes et l'acception par les hommes est un cas de figure rare. Cloé Jans, politologue à l'institut de recherche GFS Berne, a étudié la fréquence des votations fédérales où les femmes approuvent majoritairement un objet, alors que les hommes le rejettent (et vice-versa). Bilan? De 1990 à 2019, un tel scénario ne s'est produit que dix fois, sur un total de 278 objets.

Mais d'autres cas sont venus s'ajouter au cours des deux dernières années. Selon les sondages post-électoraux, les femmes ont majoritairement dit non à quatre projets, tandis que les hommes ont quant à eux majoritairement dit oui. Lesquels?

  • La loi sur la chasse.
  • L'acquisition d'avions de combat.
  • L'interdiction de dissimuler son visage.
  • L'accord de libre-échange avec l'Indonésie.

En ce qui concerne l'initiative sur la responsabilité des multinationales et la loi sur le CO₂, les femmes ont majoritairement voté oui, les hommes non.

Il est intéressant de noter que si les femmes se sont imposées dans la majorité des cas entre 1990 et 2019, ce sont les hommes qui ont le plus souvent remporté la victoire ces derniers temps.

L'AVS n'a pas toujours été marquée par ce fossé

Les votations sur l'AVS ne sont pas toujours marquées par un fossé entre les sexes, même lorsqu'il s'agit d'augmenter l'âge de la retraite des femmes. Lors de la votation sur la Prévoyance vieillesse 2020 en 2017, les femmes ont rejeté le projet à peu près autant que les hommes. Aucune différence n'a également été constatée en 1995, lors de la 10ᵉ révision de l'AVS, qui a notamment porté l'âge de la retraite des femmes à 64 ans. Dans l'étude de Vox à ce sujet, on peut lire:

«Etonnamment, les femmes et les hommes ne se distinguaient pas du tout dans leur comportement de vote»

(bzbasel.ch)

Des photos pour briser le tabou de l'allaitement en public

1 / 6
Des photos pour briser le tabou de l'allaitement en public
source: shuvaseesh das
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les bouffistas: Belga à Lausanne

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mirjana Spoljaric Egger nommée présidente du CICR
La diplomate suisse Mirjana Spoljaric Egger est devenue samedi la première femme à présider le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Elle a succédé à Peter Maurer, qui a occupé le poste durant dix ans.

Dans un communiqué publié samedi, Mirjana Spoljaric Egger affirme endosser ce rôle «avec fierté et humilité».

L’article