DE | FR
Bild

Anonymous pirate un réseau social lancé par des complotistes allemands

Des complotistes avaient planifié des alternatives Facebook et Youtube sans censure et y versaient des fonds. Mais avant que la plateforme ne soit bien établie, elle a été piratée par des militants d’Anonymous. La piste pour trouver son principal instigateur mène en Suisse.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Les «anticonformistes» autoproclamés ont un problème. Facebook et YouTube ont pris des mesures pour lutter contre la désinformation et les théories de conspiration depuis le début de la pandémie. Il est donc évident que les représentants bien connus du compolotisme rêvent d'une plateforme alternative où les gens peuvent mentir et tempêter en toute impunité. Une nouvelle plateforme, appelée Ignorance – pulls the trigger, devrait donc devenir une «alternative suisse et européenne à Facebook et YouTube» pour les conspirationnistes du Covid 19.

Bild

La page web «Ignorance – pulls the trigger» est hors ligne.

Des conspirationnistes allemands bien connus, tels que Michael Ballweg, Bodo Schiffmann ou encore Ken Jebsen, participent au projet Ignorance.

Mais avant que le nouveau réseau social ne puisse vraiment démarrer, il a été piraté par des militants d'Anonymous et effacé du web, en tout cas temporairement. Actuellement, le site web ignorance.eu est hors ligne. Les comptes Twitter et LinkedIn ont également été repris par les militants.

«Anonymous est venu, a vu et a supprimé»

Anonymous

Les hackers se sont infiltrés dans les systèmes des «anticonformistes». Sur leur plateforme de diffusion anonleaks.net, ils ont publié divers documents internes des instigateurs et profiteurs présumés d’Ignorance, tels que des courriels et des factures (nous y reviendrons).

La piste mène en Suisse

Dans un document PDF saisi et publié par Anonymous, les opérateurs décrivent le projet comme suit: «Depuis le lancement de la version bêta le jour de la Saint-Valentin, il y a une plateforme vidéo semblable à Youtube1, où, au début, des Youtubers sélectionnés, des communautés et des publicistes ou journalistes pouvaient télécharger leurs vidéos.»

Pour faire simple, Ignorance est une alternative open-source à Youtube qui peut fonctionner de manière décentralisée sur des serveurs différents et indépendants. Les groupes d’«anticonformistes» peuvent créer un compte utilisateur ou gérer leur propre serveur.

Le projet est mis en œuvre par une association appelée «United Humans of the World» (UHW), basée dans le paradis fiscal du canton de Zoug, à Baar plus précisément. L'association, fondée en décembre 2020, doit fournir la plateforme technique et assurer le financement d'Ignorance.

Et c’est maintenant que ça devient vraiment intéressant.

1,4 million de francs pour un Youtube «anticonformiste»?

L’association qui se cache derrière la plateforme Ignorance affiche un besoin financier énorme de plus de 1,4 million de francs par an. Les opérateurs écrivent que «le projet à but non lucratif est financé par les abonnements des utilisateurs et des dons». Plus tard, annoncent-ils, les utilisateurs pourront monétiser leurs vidéos comme sur Youtube et ainsi réaliser des bénéfices.

Les instigateurs revendiquent des coûts de développement et d'exploitation «énormes». Les documents saisis par les Anonymous lors du piratage, qui sont également accessibles à watson, suggèrent toutefois que les coûts réels des serveurs ne représentent qu'une fraction des coûts estimés.

Alors qu'est-ce qui ne va pas ici?

Ce qui se cache derrière Ignorance

Des hackers ont infiltré les serveurs d'Ignorance et lu des mails, révélant un «réseau d'entreprises», toutes liées d'une manière ou d'une autre à Ignorance. Ils écrivent:

«Avec Ignorance, un réseau de bullshit d’extrême droite devait être créé, financé par Ken Jebsen, Kai Stuht, Bodo Schiffmann, Michael Ballweg, Roger Bittel, entre autres, avec des dizaines de milliers d'euros provenant de dons et dont la publicité était assurée par Naidoo, Eckert et d'autres.

L'association ''United Humans of the World'' (UHW) a promis des milliers de serveurs redondants, a calculé des coûts se chiffrant en millions, annoncé des revenus pour les créateurs de contenus et espéré des contributions mensuelles pour ce réseau absolument dépourvu de censure.

Ce que ces crapules ont obtenu, c'est un script PHP légèrement personnalisé avec des failles de sécurité sur un ou deux serveurs d'une petite société de logiciels de crapules.»

Anonymous

En fait, les recherches des hackers suggèrent que tous les fils et finalement aussi l'argent se rejoignent dans les mains d'un seul homme. Il est le responsable du développement technique de la plateforme de réseaux sociaux «sans censure», qui est utilisée par des «anticonformistes» bien connus comme nouveau canal de propagande.

Le cerveau présumé de tout cela exploite un réseau louche de sociétés (dont certaines ont été liquidées) et de sociétés fictives avec des adresses en Suisse, au Royaume-Uni, en Russie et en Pologne. Avec l'une de ses sociétés, il a loué des serveurs auprès d'un fournisseur allemand, sur lesquels se trouvent, entre autres, la plateforme de médias sociaux ignorance.eu, ainsi que tube.querdenken-711.de de l'initiateur anticonformiste Michael Ballweg.

Ballweg tire profit du commerce d'articles d'adhérents à cette cause et encourage ses adeptes à faire des versements sur son compte privé, déclarés comme des dons. Jan Böhmermann lui a donc décerné le prix d’«entrepreneur Covid de l'année».

Le piratage d’Ignorance met en lumière les raisons pour lesquelles ces «anticonformistes» mendient constamment des dons: Ils doivent continuellement payer à l'opérateur de la plateforme des sommes énormes pour la maintenance technique et les coûts des serveurs. C'est ce qui ressort des factures saisies par Anonymous.

Les hackers étalent allègrement sur le net ce que les conspirationnistes payaient mensuellement pour l'utilisation du «Youtube anti-conformiste».

Par exemple, les documents retirés lors du piratage montrent que la société de Ballweg, Media Access Sàrl, a permis à l'association derrière Ignorance, basée dans le canton de Zoug, de recevoir un don d'environ 20 000 francs suisses.

Tout aussi suspect: Bodo Schiffmann, médecin qui minimise l’impact du Covid et qui est lui aussi «anticonformiste», transfère, selon les documents, 1000 euros par mois pour seulement 1 téraoctet d'espace de stockage à l'opérateur Ignorance. Le prix, qui est beaucoup trop élevé pour cette quantité d'espace de stockage, laisse penser qu'il pourrait s'agir d'un «transfert d'argent en tant que don».

Bild

Le médecin «anticonformiste» Bodo Schiffman va perdre sa licence.

Schiffmann appelle ses adeptes à faire des dons à plusieurs reprises. Le contexte: il risque de perdre sa licence de médecin en Allemagne parce qu'il a délivré des certificats d'exemption de l'obligation de porter un masque. Son cabinet a été perquisitionné par la police et son propriétaire a résilié son bail. Cette semaine, ses partisans ont apparemment soldé son compte professionnel, faisant un don d'environ 100 000 euros en retour.

Comment le piratage a-t-il été possible?

Dans la description de leur projet, les opérateurs d'Ignorance soulignent l'importance de la «protection des données et de la vie privée». Dans la pratique, la situation est complètement différente: Les hackers ont apparemment mis la main sur les données de facturation, par le biais d'une faille de sécurité dans la plateforme à code source ouvert Anahita, qui est utilisée pour Ignorance.

Au cours des douze derniers mois, Anonymous Germany a déclaré la guerre aux négationnistes de droite, comme Attila Hildmann ou encore Ivo Sasek, un prédicateur sectaire suisse, et d'autres «anticonformistes».

Le mouvement se bat contre les conspirationnistes «car ils sont dangereux. Ils ne sont peut-être que de petits personnages, des petits hommes dégoûtants, mais les mensonges qu'ils répandent mettent les gens en danger et divisent les sociétés», affirment les militants du net.

Article traduit de l'allemand par Anne Castella.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'Allemagne démantèle un réseau de 400 000 pédophiles

La police judiciaire allemande a annoncé, lundi, le démantèlement d'un réseau de pédopornographie. La plateforme s'appelle «BOYSTOWN» et elle existe depuis 2019.

La police judiciaire allemande a annoncé, lundi, le démantèlement d'un réseau de pédopornographie sur le Darknet, présenté comme l'un «des plus grands au monde» et comptant plus de 400 000 membres.

Le démantèlement de la plateforme «BOYSTOWN», qui existait depuis 2019, a eu lieu à la mi-avril, explique L'Obs. Trois Allemands ont été arrêtés au terme d'une enquête de plusieurs mois d'une unité spéciale de la police allemande. Celle-ci s'est faite sous la coordination d'Europol et avec …

Lire l’article
Link zum Artikel