DE | FR

Fin de l'accord-cadre: les scientifiques parlent de leurs peurs mardi

Les milieux scientifiques sont inquiets des effets de l'exclusion de la Suisse du programme Horizon Europe, après la fin des négociations sur l'accord-cadre. Un débat est organisé mardi prochain à l'Université de Genève pour évaluer les conséquences scientifiques, économiques et politiques de cette situation.
20.02.2022, 17:1221.02.2022, 06:49
Image: Shutterstock

Les points d'interrogation persistent à propos de la fin de l'accord-cadre. Les scientifiques se disent perturbés par les effets - potentiellement négatifs - de l'exclusion de la Suisse du programme Horizon Europe, après la fin des négociations sur l'accord-cadre. Ils craignent des retombées sur les milieux scientifiques, économiques et politiques.

Les PME sont aussi touchées

Des représentants de ces composantes discuteront de l'impact sur les projets de recherche. Et des actions politiques pour mettre fin aux divisions sur les accords bilatéraux.

De nombreuses PME sont affectées, ont affirmé les organisateurs. Parmi les participants figurent des parlementaires fédéraux, trois patrons et patronnes d'universités ou de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et trois dirigeants d'entreprises. (ats/myrt)

Rien à voir, mais ça nous inquiète aussi... 👇

1 / 31
Et voici des tatouages moches, à ne pas reproduire...
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Davantage d'infos sur la science

Envie d'escapade? Écoutez le premier son venant de Mars!

Link zum Artikel

Le phénotypage, ce nouvel outil d'analyse ADN pour élucider les crimes

Link zum Artikel

Les premières heures sur Mars du rover Perseverance

Link zum Artikel

La Nasa a caché un message secret sur le parachute de son rover

Link zum Artikel

Les six étapes majeures de la conquête de Mars

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Votre amoureux a attrapé le Covid, mais pas vous? On sait pourquoi
Non seulement notre groupe sanguin, mais aussi celui de la personne qui nous contamine joueraient un rôle dans l'infection, selon une nouvelle étude française.

Dès la première année de la pandémie, des rapports ont été publiés selon lesquels les personnes du groupe sanguin O semblaient moins susceptibles d'être infectées par le Covid-19. Et même avant la pandémie, des chercheurs avaient déjà établi des liens entre le groupe sanguin et la vulnérabilité à la contamination par les coronavirus.

L’article