DE | FR

Mahmoud Abbas annonce le report des législatives palestiniennes

epa09163470 (FILE) - Palestinian President Mahmoud Abbas chairs a meeting with representatives of Palestinian factions at his headquarters, in the West Bank city of Ramallah, 03 September 2020 (reissued 27 April 2021). The Palestinian leadership is to to hold meetings about the general elections which are scheduled to be held on 22 May 2021 and would be the first in 15 years, the Palestinian Prime Minister confirmed on 26 April 2021. President Abbas earlier had said no general elections would be held without East Jerusalem residents.  EPA/ALAA BADARNEH / POOL *** Local Caption *** 56316963

Des manifestations ont eu lieu à Rammalah, jeudi soir, pour demander le maintien des élections législatives à la date initiale du 22 mai. Image: sda

Les élections parlementaires palestiniennes sont sur la sellette du fait des tensions avec Israël. Alors que l’Etat hébreu interdit le scrutin dans des bureaux de vote à Jérusalem-Est. Côté Palestinien, la polémique enfle.



Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi, un report des premières élections en 15 ans dans les Territoires palestiniens.

Le président de l’Autorité palestinienne persiste et signe: la tenue du scrutin doit être «garantie» à Jérusalem-Est, annexée par Israël. Et dans la foulée de cette décision, la Commission électorale palestinienne a annoncé l'arrêt de ses activités visant à préparer ces élections.

Abbas chamboule le calendrier des élections palestiniennes

abspielen

«Nous avons décidé de reporter la date des élections jusqu'à ce que notre peuple puisse exercer ses droits démocratiques à Jérusalem», a déclaré Abbas à l'issue d'une rencontre de la direction de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) Vidéo: YouTube/RT France

A Ramallah, où l'Autorité palestinienne d'Abbas a plus l'habitude d'organiser des manifestations que les subir, des centaines de personnes sont descendues dans les rues pour dénoncer tout report du scrutin, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Jérusalem-Est, épicentre de la contestation

La Commission électorale palestinienne avait assuré récemment pouvoir mettre sur pied des bureaux de vote dans des villes voisines de Jérusalem, en Cisjordanie occupée.

Mais Mahmoud Abbas a rejeté jeudi soir cette option, disant vouloir que le vote puisse être tenu à Jérusalem, et que les partis puissent y mener leur campagne électorale. Il dénonce que l'Etat hébreu y a interpellé ces dernières semaines des candidats aux législatives.

«Mort aux Arabes»

Cette annonce intervient alors que Jérusalem-Est est déjà le théâtre depuis deux semaines de manifestations quotidiennes de jeunes Palestiniens contre la police israélienne.

Ces manifestations avaient fait la semaine dernière plus d'une centaine de blessés en une seule nuit alors qu'un groupe de juifs d'extrême-droite avaient chanté «mort aux Arabes».

Une fronde

Mahmoud Abbas joue la carte de Jérusalem-Est pour reporter, voire annuler, les élections car «il est confronté à une fronde au sein de son parti, le Fatah», estiment ses détracteurs.

Au total, plus d'une trentaine de listes électorales rivalisaient pour les législatives, dont deux courants défiant le Fatah de l'intérieur. D'un côté, l'opposant de longue date Mohammad Dahlane, exilé aux Emirats, et de l'autre le neveu de Yasser Arafat, Nasser al-Kidwa.

La manace du Hamas

Outre ces deux courants, Mahmoud Abbas fait face aux islamistes armés du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, territoire de deux millions d'habitants. Le groupe cherche aussi à étendre son influence en Cisjordanie, où vivent 2,8 millions de Palestiniens. (afp/ga)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L’Autorité palestinienne accuse Israël de bloquer des vaccins

Sur fond de décisions politiques et d'accords entre l’Etat hébreu et le mouvement islamiste Hamas, des milliers de vaccins russes Spoutnik V sont en attentes de livraisons vers les territoires palestiniens.

Israël a refusé l'entrée de milliers de vaccins russes Spoutnik V contre le Covid-19 dans la bande de Gaza, enclave palestinienne de deux millions d'habitants, a accusé, lundi soir, l'Autorité palestinienne.

L'Autorité présidée par Mahmoud Abbas, qui siège en Cisjordanie, a lancé au début du mois de février son programme de vaccination auprès de son personnel médical après avoir reçu 2000 doses de vaccins de l'Etat hébreu, sous la pression de l'ONU et d'ONG.

Dans la foulée, l'Autorité …

Lire l’article
Link zum Artikel