DE | FR

En Colombie, le peuple descend à nouveau dans la rue pour manifester

epa09258565 Demonstrators march in the rain in Bogota, Colombia, 09 June 2021. The National Unemployment Committee in Colombia, made up mainly of unions, called a new day of mobilizations on 09 June, while the Inter-American Commission on Human Rights (IACHR) continues its working visit to observe human rights violations in the country.  EPA/Carlos Ortega

Un groupe manifeste en fanfare contre la hausse des impôts en Colombie. Image: sda

Après de nombreuses manifestations en avril dernier, des milliers de Colombiens protestaient à nouveau mercredi contre le président Ivan Duque.



Les négociations entre le gouvernement colombien et son peuple ne progressent pas. Depuis fin avril, des manifestations d'une ampleur inédite y ont fait des dizaines de morts. Mercredi, des milliers de manifestants sont retournés scander leur désarroi dans les rues de plusieurs villes du pays.

La crise sociale, qui a éclaté le 28 avril contre un projet de hausse des impôts, depuis retiré, se traduit par des manifestations quasi quotidiennes. Ces protestations s'illustrent surtout par des barrages routiers et de violents affrontements avec les forces de l'ordre.

«Nous voulons ici dénoncer ces crimes contre l'humanité d'il y a plus de 500 ans, qui continuent à être commis aujourd'hui. Les façons de gouverner et de réprimer le peuple restent les mêmes»

Edgar Velasco, un amérindien de 36 ans.

Les raisons de la colère des Colombiens

Au moins 61 personnes sont mortes depuis le début des manifestations, dont 20 décès apparemment dus à de la violence policière. 16 d'entre eux auraient été causés par des balles tirées dans l'intention de «tuer».

Près de 2400 civils et policiers ont par ailleurs été blessés en près d'un mois et demi de protestations, selon un bilan du ministère de la Défense. Le Comité national de grève, organisation la plus visible de la mobilisation, a suspendu dimanche les négociations entamées le 7 mai dernier avec le gouvernement d'Ivan Duque, au pouvoir depuis 2018. (ats)

Les manifestations en Colombie

1 / 11
Les manifestations en Colombie
source: sda / esteban felix
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Le peuple colombien lutte, malgré 42 morts et 13 jours de manif'

Au moins 42 personnes sont mortes durant les manifestations contre le gouvernement qui agitent la Colombie depuis le 28 avril. La violente répression policière a été condamnée par la communauté internationale.

Le Défenseur du peuple colombien, entité publique de protection des droits humains, a fait état de «41 civils» et d'«un membre de la force publique» morts durant ces treize derniers jours. Son précédent bilan était de 27 morts. De son côté, le ministère de la Défense, dont relève la police en Colombie, maintient un chiffre de 849 agents blessés et 716 civils blessés.

Ces manifestations sous la présidence de droite d'Ivan Duque sont les plus sanglantes depuis les mobilisations massives de 2019 et …

Lire l’article
Link zum Artikel