DE | FR
Une phrase forte écrite par une association militant contre les violences conjugales à Bordeaux, en France.
Une phrase forte écrite par une association militant contre les violences conjugales à Bordeaux, en France.

La France va répertorier les auteurs de violences conjugales

La ministre française chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, annonce une série de mesures pour lutter contre les nombreux cas de féminicides qui gangrènent l'Hexagone.
10.06.2021, 00:5210.06.2021, 03:24

Nonante femmes ont été tuées par leurs conjoints en France en 2020. Et elles étaient 146 en 2019, selon les chiffres officiels du gouvernement. Celui-ci a décidé d'agir en annonçant des mesures concrètes pour tenter de prévenir et réduire le nombre encore trop élevé de ces crimes.

Les mesures annoncées

  • Mettre en place une véritable ligne conductrice claire et précise, car celle-ci est encore trop défaillante actuellement.
  • Renforcer la coordination entre la police et la justice, pour que les informations concernant les agresseurs et les victimes soient parfaitement connues de part et d’autre.
  • Créer un fichier répertoriant les auteurs de violences conjugales à travers le pays.
  • Lancer un meilleur suivi judiciaire des situations individuelles qui va réunir à la fois les magistrats, les forces de sécurité intérieure, les services pénitentiaires. Le tout en concertation avec les structures qui traitent les violences faites aux femmes.

Mérignac, l'affaire de trop

Le 4 mai dernier, un homme de 44 ans, déjà emprisonné pour violences conjugales en 2020, avait poursuivi sa femme, mère de trois enfants, dans la rue à Mérignac (Gironde). Il lui avait tiré plusieurs coups de feu dans les jambes, avant de l’asperger d’un liquide inflammable, alors qu’elle était encore en vie, et d’y mettre le feu.

«Il y a bien eu défaillance de plusieurs acteurs dans cette terrible affaire. Je ne veux pas pointer du doigt les individus, car les premiers remparts contre les violences conjugales, ce sont les policiers et les gendarmes. La grande majorité d’entre eux font très bien leur travail, et certains y laissent leur vie. Mais là on peut parler de mauvais réflexes.
Elisabeth Moreno, ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Un rapport sur cette affaire, demandé par Elisabeth Moreno, indique clairement que c'est une succession de «défaillances» du système judiciaire, qui ont conduit à la mort atroce de cette femme à Mérignac.

(jch)

Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche

D'autres articles sur les femmes

Les 10 priorités de la Suisse pour lutter contre la violence domestique

Link zum Artikel

L’Equateur dépénalise l'avortement en cas de viol

Link zum Artikel

Féminicide en Suisse: il prend perpèt' pour avoir assassiné son épouse

Link zum Artikel

Les pays dans lesquels le corps des femmes ne leur appartient pas

Link zum Artikel
#MeTooMedias: l'affaire PPDA encourage des femmes à s'exprimer
En France, la récente couverture-choc du quotidien Libération a provoqué un véritable séisme, quelques mois après les premières accusations contre l'ex-présentateur du JT de TF1, Patrick Poivre d'Arvor. Un nouveau #MeToo?

Il a été la star française du journal télévisé sur la chaîne privée TF1, avant d'être accusé de viol, agression ou harcèlement sexuel. Des femmes, dont des victimes de Patrick Poivre d'Arvor alias «PPDA», lancent #MeTooMedias, une association sur les réseaux sociaux pour briser l'omerta dans les médias français.

L’article