DE | FR
Commentaire

«Pam & Tommy»: la sex tape la plus célèbre du monde devient une série

L'Anglaise Lily James dans le rôle de l'icône d'<em>Alerte à Malibu,</em> Pamela Anderson.
L'Anglaise Lily James dans le rôle de l'icône d'Alerte à Malibu, Pamela Anderson.Image: Disney+
Sexe, crime et début de l'Internet: une série en huit épisodes permet de réhabiliter l'image de Pamela Anderson.
01.02.2022, 11:3601.02.2022, 18:09
Regina Grüter / ch media

Tout commence avec un électricien énervé. Pendant trois mois, Rand Gauthier et une poignée d'autres artisans ont travaillé à la transformation de la villa de Tommy Lee et Pamela Anderson à Malibu en un «immense terrain de jeu pour adultes».

Nous sommes en 1995, le batteur de Mötley Crüe et la nymphe de Baywatch (Alerte à Malibu) forment le couple de célébrités par excellence. Les artisans sont licenciés du jour au lendemain. De l'argent, ils n'en ont jamais vu.

Lorsque Gauthier et l'entrepreneur reviennent à la villa pour récupérer leurs outils, Tommy Lee pointe un fusil sur eux et leur dit d'aller se faire voir.

Gauthier est furieux et jure de se venger. Il vole le coffre-fort, dans lequel se trouve également une vidéo de lune de miel (avec un peu de sexe dedans).

Seth Rogen interprète l'artisan qui a volé la sex tape.
Seth Rogen interprète l'artisan qui a volé la sex tape.image: disney+

La série Pam & Tommy raconte comment Gauthier, en collaboration avec un producteur de films pornographiques et le soutien financier d'un mafieux, a réussi à distribuer des cassettes VHS via le site web Pamela's Hardcore Sex Video. Très vite, des copies pirates ont circulé dans les rues et un pionnier de l'Internet spécialisé dans la pornographie a flairé la bonne affaire: la vidéo sera finalement disponible en toute légalité sur Internet ou dans des shops.

image: disney+

En tant que personnalités publiques, le couple s'est vu refuser le droit d'en arrêter la diffusion. Cette histoire, qui date d'une époque où Internet n'en était qu'à ses débuts, a joué le rôle de précurseur:

  • L'auto-promotion sans limites sur les réseaux sociaux.
  • La publication de contenus dans l'intérêt de nuire à une personne (revenge porn).
image: disney+

Quel genre de connard est ce Tommy Lee?

La série en huit parties est basée sur l'article Pam and Tommy : The Untold Story of the World's Most Infamous Sex Tape d'Amanda Chicago Lewis, paru en 2014 dans Rolling Stone. Gauthier a déclaré à la journaliste que le couple lui devait 20 000 dollars. Sauf que ce n'était pas l'argent qui l'intéressait le plus. Il voulait faire payer Tommy Lee.

Sebastian Stan dans le rôle de Tommy Lee.
Sebastian Stan dans le rôle de Tommy Lee.source: disney+

Le premier épisode de Pam & Tommy raconte cette guerre avec délectation. «Quel connard ce Tommy Lee.» C'est ce que le public est censé penser et c'est ce que le réalisateur de I, Tonya, Craig Gillespie, met en scène avec brio. L'humoriste Seth Rogen, producteur et interprète de l'artisan humilié (dans la série, il est menuisier) correspond au profil, mais son jeu laisse franchement à désirer. Tout le contraire de Sebastian Stan qui joue Tommy et surtout la star de Downton Abbey, Lily James, qui interprète Pamela.

Les deux épisodes suivants, dans lesquels ils se rencontrent et se marient après seulement quatre jours de fête permanente à Cancún, sont hyper drôles.

La série suit assez fidèlement l'article de Rolling Stone. Mais alors que ce dernier se concentre sur Gauthier, Pam & Tommy se concentre essentiellement sur Pamela Anderson et sur la manière dont cette fuite sur Internet, la plus célèbre à ce jour parmi les célébrités, a eu des conséquences sur sa vie et sa carrière, mais aussi sur son mari.

Le couple est réduit à des clichés:

Lui, c'est la rock star avec la grosse bite. Elle, c'est la salope qu'on ridiculise et qui pose pour Playboy.

Plus sérieusement, Pamela Anderson doit très vite faire une croix sur ses ambitions d'avoir une carrière d'actrice sérieuse et l'image «sex, drugs & rock'n'roll» de Lee n'en est que renforcée.

source: disney+
Où voir la série?
Pam & Tommy, 8 épisodes entre 32 et 51 minutes, les 3 premiers épisodes à partir du 2 février sur Disney+, puis de nouveaux chaque semaine.

Le mariage du couple est décrit en détail

Pam & Tommy a pour but de divertir tout en rendant justice à Pamela Anderson à travers le prisme de #MeToo. Le fait que les épisodes soient de longueurs différentes et qu'ils passent d'un personnage à l'autre et d'un fil narratif à l'autre n'est pas gênant.

Cette histoire est vraiment folle!
source: disney+

Mais, même si la vidéo privée n'apparaît pratiquement qu'en audio, le mariage «scandaleux» du couple est présenté dans les moindres détails. En ce sens, Pam & Tommy est incohérent et ne trouve pas vraiment de point final.

Alors que Tommy Lee voit la série d'un bon œil (selon un ami), Pamela Anderson ne veut pas en entendre parler. L'une de ses proches, la musicienne Courtney Love, s'est exprimée l'année dernière dans un post Facebook sur ce projet «fucking outrageant». Oui, la veuve de Kurt Cobain en est certaine: cette série va causer à Pam un «autre traumatisme».

(aargauerzeitung.ch)

En parlant de cinéma...

Le meilleur du Divertissement cette semaine

Où sont passées leurs fesses? Rumeurs de retrait d'implants chez les Kardashian

Link zum Artikel

Le syndrome de Paris, ce mystérieux mal qui atteint les touristes dans la capitale

Link zum Artikel

Maeva Ghennam nue sur Insta à cause de sa mère

Link zum Artikel

Tuco face à Thanos: le mash-up complètement zinzin

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pacte avec le diable: Netflix tue Netflix
Les belles années de Netflix semblent derrière. Le mastodonte du divertissement commence à s'essouffler et perd même ses premiers abonnés. Le plus grave reste sa valeur artistique cadenassée par son algorithme envahissant.

Le grand N rouge a bousculé notre quotidien. Il s'est même permis de redistribuer les cartes dans le divertissement et le circuit de distribution dans le cinéma. La mania «Netflix & Chill» a fait son apparition dans le lexique des sériphiles, les soirées sont désormais rythmées par programmes de la firme de Los Gatos. Si le streaming continue son essor avec une pléthore de plateformes, Netflix commence à chatouiller ses limites. Les premiers abonnés ont pris la poudre d'escampette: 200 000 comptes fermés en un an sur les 222 millions. La suite ne s'annonce guère mieux, puisqu'un exode de deux millions d'abonnés est attendu pour le second trimestre.

L’article