DE | FR

En Serbie, le président sortant affirme avoir été réélu

«Il n'y a eu du suspense à aucun moment», a affirmé Aleksandar Vucic.
«Il n'y a eu du suspense à aucun moment», a affirmé Aleksandar Vucic. Image: sda
Bien que les résultats officiels seront publiés lundi, le chef de l'Etat serbe sortant Aleksandar Vucic a revendiqué dimanche une victoire écrasante à la présidentielle.
04.04.2022, 06:3804.04.2022, 06:48

La victoire d'Aleksandar Vucic va prolonger une décennie d'emprise sur le pays des Balkans. Le chef de l'Etat serbe sortant s'y est dépeint en garant de la stabilité à l'ombre de la guerre en Ukraine.

«Il n'y a eu du suspense à aucun moment», a-t-il lancé dans son discours de victoire, en se félicitant d'avoir remporté un second mandat de cinq ans dès le premier tour avec 60% des voix environ.

«Je suis heureux qu'un grand nombre de gens aient voté et démontré la nature démocratique de la société serbe»
Aleksandar Vucic, président sortant

Résultats officiels lundi soir

Aleksandar Vucic a déclaré que son Parti serbe du progrès (SNS, centre-droit) avait remporté près de 44% des voix aux législatives. «Nous avons avec le Parti hongrois plus que suffisamment de voix pour former une majorité», a-t-il ajouté.

La domination de la coalition au pouvoir devrait cependant être moins hégémonique que dans le parlement sortant. Les résultats officiels ne devraient pas être publiés avant lundi soir par la commission électorale.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie fin février avait changé le cours de la campagne qui aurait dû se concentrer sur l'environnement, la corruption et les droits dans ce pays des Balkans candidat à l'Union européenne.

Mais Aleksandar Vucic, habitué à jouer des influences rivales de l'Est et l'Ouest, s'est emparé de la guerre à son avantage. Dans un pays subissant comme ailleurs la pandémie du coronavirus, il se présente comme le seul capable de barrer le navire par temps d'orage. Il a fait campagne sous le slogan «Paix. Stabilité. Vucic». «L'influence de la crise ukrainienne sur les élections a été énorme», a commenté le président. (ats)

Un tremblement de terre a frappé l'Equateur

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

«Les Russes veulent faire tomber l'Est pour mieux revenir sur Kiev ensuite»

Link zum Artikel

Le dégel dévoile les cadavres des soldats russes et c'est un problème

Link zum Artikel

Kiev séduit les déserteurs russes en masse, mais Moscou a une riposte

Link zum Artikel

Comment Poutine met en scène son «chien sanguinaire» en Ukraine

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces trois femmes défient Poutine et montrent l'exemple à l'Europe
Kaja Kallas, Sanna Marin et Magdalena Andersson: cheffes des gouvernements estoniens, finlandais et suédois, ces trois femmes représentent une nouvelle génération de politiciens en Europe.

Kaja Kallas est la femme la plus dure d'Europe. L'un ou l'autre chef de gouvernement a sans doute déjà été agacé par la Première ministre estonienne. Car sa position claire sur la Russie met en lumière les manœuvres de nombreuses autres capitales.

L’article