DE | FR

La Corée du nord recrute des «volontaires» pour des travaux pénibles

Des «volontaires», aka travailleurs forcés, parfois très jeunes...
Des «volontaires», aka travailleurs forcés, parfois très jeunes...Image: AP
Des orphelins, des soldats et des étudiants, dont certains semblent être des enfants, se sont portés «volontaires» pour accomplir du travail manuel en Corée du Nord.
31.05.2021, 03:11

Des centaines de diplômés d’écoles d’orphelins de Corée du Nord «se sont portés volontaires pour travailler dans des domaines difficiles», selon l’agence de presse officielle KCNA. Les médias d’État ne précisent toutefois pas l’âge des orphelins en question, indiquant qu’ils sont diplômés des collèges. Mais les photos publiées dans les journaux d’État montrent des jeunes qui semblent être des adolescents.

Ils seraient ainsi plus de 700 orphelins à s’être portés volontaires pour travailler dans des fermes coopératives et dans un complexe sidérurgique et forestier, entre autres. L’agence a fait état d’environ 150 diplômés de trois écoles d’orphelins qui se seraient fait connaître pour travailler dans des mines de charbon et des fermes.

«Ils se sont portés volontaires pour les grands chantiers de construction socialiste par volonté de glorifier leur jeunesse dans la lutte pour la prospérité du pays»
kcna

Les mesures drastiques prises par la Corée du Nord pour contenir le Covid-19 ont exacerbé les violations des droits de l’homme. D’après le rapport 2020 du département d’État américain sur les droits de l’homme dans le pays, des adolescents âgés de 16 et 17 ans sont concernés. Certains ont été enrôlés dans des brigades de construction de style militaire pendant des périodes de 10 ans et soumis à de longues heures de travail et à des travaux dangereux.

Blessures, malnutrition, épuisement et de déficiences de croissance

«Les étudiants souffraient de blessures physiques et psychologiques, de malnutrition, d’épuisement et de déficiences de croissance en raison du travail forcé requis», indique aussi le rapport. Malgré l’interdiction officielle du travail forcé en Corée du Nord. Pyongyang a nié les informations faisant état de violations des droits humains. (ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Covid-19: L'OMS annonce une situation alarmante en Corée du Nord
L'ONG déplore le manque d'information et de coopération des autorités de Pyongyang, qui assurent de leur côté que le nombre de cas de «fièvre» baisse.

L'OMS part du principe que la situation empire en Corée du Nord, confrontée à une vague de Covid-19:

L’article