DE | FR
Tramonto su Lugano - Copyright Enrico Boggia
Tramonto su Lugano - Copyright Enrico Boggia
En Train

Fini les bouchons! La partie ensoleillée de la Suisse s'est rapprochée😎

Depuis l’ouverture du tunnel de base du Ceneri, les voyages en train vers le Tessin sont encore plus rapides: les temps des trajets au départ de Genève et de Lausanne sont réduits de 20 minutes. Les voyages à l’intérieur du canton sont également devenus plus simples, car le nouveau réseau express régional tessinois réduit leur durée de moitié.
08.08.2022, 11:2408.08.2022, 11:36
Karin Meier
Contenu en partenariat avec les CFF
Le contenu de ce blog est en partenariat avec les CFF. Les articles sont rédigés par plusieurs journalistes.

Voyager et séjourner à des prix avantageux
Grâce à la collaboration de RailAway avec Ticino Turismo, vous profitez de réductions sur les billets de train, les nuitées dans une sélection d’hôtels, ainsi que sur P+Rail. Vous trouverez toutes les offres, jusqu’au transport des bagages directement à l’hôtel, ainsi qu’une multitude de destinations d’excursions qui valent le détour sur cff.ch/tessin.

Il ne s'agit pas d'un contenu payant.

Il est désormais particulièrement facile de profiter de l’ambiance méditerranéenne du Tessin et son soleil généreux: le tunnel de base du Ceneri réduit de 20 minutes les temps de trajet depuis la Suisse romande. On atteint ainsi Lugano depuis Genève en seulement 4 heures 43 minutes. Depuis Lausanne, le trajet dure 4 heures et 14 minutes. Il est également plus rapide de se rendre à Locarno.

Depuis Genève, il faut compter 4 heures et 59 minutes pour rejoindre la ville et son célèbre festival de cinéma, et depuis Lausanne, 4 heures et 30 minutes. A cela s’ajoutent des liaisons plus rapides entre les villes de Lugano, Locarno, Bellinzone et Mendrisio. De Lugano à Locarno, par exemple, le trajet en train dure à peine 30 minutes, et ce sans changement. Ces bonnes liaisons ferroviaires facilitent les excursions à l’intérieur du canton et rendent les courts séjours et les vacances encore plus attrayants.

De belles perspectives

Il y a beaucoup à découvrir. A Lugano même, le lac et la promenade au bord de l’eau attirent les visiteurs, tout comme, dans les environs un peu plus lointains, le musée en plein air Swissminiatur et de jolis villages comme Gandria.

Les personnes qui préfèrent admirer le paysage d’en haut peuvent le faire depuis plusieurs montagnes panoramiques. Il y a tout d’abord le San Salvatore, considéré comme la «montagne locale» de Lugano. Situé au sud de la ville, il offre une vue panoramique à 360 degrés sur le lac et jusqu’aux Alpes.

Les 600 mètres de dénivelé jusqu’au sommet sont franchis en un rien de temps grâce au funiculaire datant de 1890. Les promeneurs qui souhaitent descendre à pied peuvent, par exemple, faire une randonnée de trois heures jusqu’à Morcote. Le village compte parmi les plus beaux villages de Suisse et offre, avec le Parco Scherrer, un jardin créé avec beaucoup d’imagination.

En face du San Salvatore se trouve le Monte Bré, lui aussi desservi par un funiculaire. Sa section supérieure fête cette année son 110e anniversaire. Le Mont Bré est considéré comme la montagne la plus ensoleillée de Suisse, raison pour laquelle on y trouve la rose de Noël, une espèce rare et protégée qui ne pousse normalement que dans le sud de l’Europe.

La troisième montagne panoramique du lac de Lugano est le Monte Generoso. Ici, la vue est particulièrement dégagée: par temps clair, elle s’étend jusqu’à Milan et aux montagnes des Apennins, au massif du Gothard et à la chaîne de la Bernina en Engadine.

Monte Tamaro: l'aventure en montagne

Un autre anniversaire sera célébré en 2022 sur le Monte Tamaro, à 1960 mètres d’altitude: celui-ci a commencé son histoire en tant que montagne d’aventure et destination pour les familles il y a exactement 50 ans. Le premier parcours accrobranche du canton se trouve au niveau de la station intermédiaire de la télécabine.

Trois parcours de difficultés différentes offrent aux enfants et aux adultes aventureux des sensations fortes en hauteur, expérience de la chute libre comprise. On peut aussi faire preuve d’habileté et de courage à la station supérieure: une piste de luge de 800 mètres de long et la plus longue tyrolienne de Suisse y attendent les visiteurs.

A ne pas manquer: la chapelle Santa Maria degli Angeli, conçue par Maria Botta. Ceux qui préfèrent le confort resteront au pied de la montagne: ouvert en 2013, l’Aquapark Splash & Spa Tamaro, au design futuriste, propose un dôme de divertissement avec une grande piscine à vagues, un bassin avec bar, ainsi qu’un espace pour enfants avec toboggans, jets interactifs, fontaines de jeux et canal à bateaux. Le dôme avec tunnel de l’horreur et Gravity Killer est entièrement dédié aux poussées d’adrénaline. Avec seulement l’équivalent d’une demi-baignoire, la consommation d’eau par personne y est faible.

Bellinzone: la ville des châteaux

Bellinzona- Castello di Montebello - Copyright Redesign
Bellinzona- Castello di Montebello - Copyright Redesign

Descendre du train pour le Tessin à Bellinzone déjà, c’est se retrouver dans un lieu chargé d’histoire. Les trois châteaux Castelgrande, Castello di Montebello et Castello Sasso Corbaro ont été construits au Moyen Age pour servir de rempart contre les Confédérés et les Confédérées. En 1503, Bellinzone est toutefois passée de Milan aux cantons primitifs suisses, de sorte que les châteaux ont dès lors résisté aux attaques venant du sud.

Aujourd’hui, ils comptent parmi les témoins les plus importants de l’art de la fortification médiévale dans l’espace alpin et figurent au patrimoine culturel mondial de l'Organisation des nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco). Le meilleur moyen de les découvrir est d’emprunter un circuit d’environ cinq kilomètres. La modernité y a fait son entrée depuis longtemps: le Castelgrande abrite le Grotto San Michele, un restaurant proposant des spécialités tessinoises. Le Castello Sasso Corbaro, quant à lui, est un lieu très apprécié pour organiser des mariages.

Locarno: ville aux multiples facettes

Locarno Piazza Grande - Copyright Ascona Locarno Tourism - Foto Alessio Pizzicannella
Locarno Piazza Grande - Copyright Ascona Locarno Tourism - Foto Alessio Pizzicannella

De Bellinzone, 25 minutes suffisent pour aller à Locarno. Cette ville possède également sa «montagne locale»: la Cardada. Construit en 2000 d’après les plans de l’architecte tessinois Mario Botta, un téléphérique permet d’y accéder depuis Orselina, au-dessus de Locarno. Pour ceux qui veulent monter encore plus haut, il faut prendre le télésiège de Cimetta menant à 1670 mètres d’altitude.

De là, la vue s’étend du point le plus bas de la Suisse, le lac Majeur, jusqu’au point culminant du pays, la pointe Dufour. La Cardada a quelque chose à offrir à toutes les générations de visiteurs: un chemin de promenade ludique, une passerelle panoramique, une station d’observation géologique, un trail VTT, du parapente, un sentier de réflexologie, ainsi que plusieurs restaurants. Mais à Locarno, il serait dommage de se contenter de grimper au sommet des montagnes: le voyage en bateau vers les îles Brissago fait partie des points forts à ne pas manquer, tout comme le trajet à bord du train historique des Centovalli. Il relie Locarno à Domodossola, en Italie, et traverse un paysage de villages pittoresques, de gorges profondes et de montagnes sauvages.

Un drone filme des images incroyables d'un volcan avant de…fondre

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
D'une pierre, deux coups: on a testé la Mazda 2 Hybrid
Mazda décline sa «2» en… deux versions depuis quelques mois. Il y a la pétillante Mazda 2 thermique, que l’on connaît depuis 2015 et qui a subi un second lifting ce printemps, d’une part, et la Mazda 2 Hybrid qui lui emboîte le pas, d’autre part. Si le nom est proche, son apparence et ses dessous nous rappellent une autre recette japonaise…

Constructeur franc-tireur, Mazda mise depuis plusieurs années sur le moteur thermique. Ses motorisations Skyactiv-G, Skyactiv-D et Skyactiv-X utilisent des solutions technologiques inédites et qui lui sont propres afin de maîtriser les émissions de CO2. Bien que les blocs essence Skyactiv-X reçoivent une micro-hybridation, l’électrification pour la traction n’est apparue que récemment chez Mazda: sur le MX-30 100% électrique et le CX-60, SUV de grande taille hybride rechargeable, qui arrive ces jours en concession.

L’article