DE | FR
ça roule

Si votre voiture prend feu, voici ce qu'il faut faire

Il est très rare qu’une voiture prenne feu, heureusement. Mais il n’est jamais inutile de redonner quelques conseils sur la façon d'éviter un incendie. Ni sur ce qu'il convient de faire dans ce cas.
06.07.2021, 11:4006.07.2021, 17:11
Martin  Bolliger
Martin Bolliger
Suivez-moi

Tout le monde a déjà vu d'impressionnants incendies de véhicules au cinéma. Ces scènes sont heureusement fictives et il n’y a vraiment qu’au cinéma que les voitures s'enflamment, puis explosent de manière aussi spectaculaire.

Dans la vraie vie, c'est plutôt un feu « rampant », nettement moins spectaculaire et pas assez sexy pour un blockbuster qui peut naître. Pour qu’il y ait réellement une explosion, il faudrait un crash d'une extrême violence ou un vol plané hypothétique et malchanceux. Et encore! À moins qu’une grande quantité de carburant soit soudainement libérée, il y a très peu de risque.

Mais personne ne souhaite faire partie des rares automobilistes à vivre un incendie, même s'il ne s'agit "que" d'un feu rampant. D’autant que, s'il n'est pas maîtrisé et éteint suffisamment tôt, le véhicule peut être totalement détruit par les flammes et donc perdu. Le feu peut aussi se propager aux autres voitures à proximité, que ce soit à cause de la chaleur générée ou à cause des fuites de liquide en flamme.

L'origine d'un incendie

Fuites, câbles défectueux et courts-circuits, mais pourquoi certaines voitures prendraient-elles feu? D’abord, évidemment, parce qu'elles contiennent des liquides inflammables. Il s'agitdonc ici de voitures à moteur à combustion.

Si le carburant ou de l'huile s'écoule et qu'il y a une source de chaleur à proximité, ces liquides ou les gaz produits peuvent s'enflammer, peu importe que la voiture roule encore ou non. Pas besoin d’un choc violent: une simple conduite qui fuit ou des joints qui ne sont plus étanches dans le système d’alimentation suffisent à provoquer une catastrophe.

«Que le moteur soit à combustion ou électrique, il suffit de câbles défectueux - notamment à cause de morsures de martre - ou de roulements chauds pour développer de la chaleur là où elle n'est pas prévue pour qu’une voiture s’embrase»

Un orifice de remplissage d'huile non fermé peut lui aussi être à la source d’un départ de feu. Tout comme, évidemment, un accident.

Risque accru avec l'âge de la voiture

Souvent, l’usure normale peut être un facteur déclenchant. Le risque d'incendie augmente donc avec l'âge de la voiture. C'est pourquoi les voitures récentes, qu'elles roulent avec de l'essence ou du diesel, sont moins susceptibles de prendre feu que les véhicules anciens.

Quant aux véhicules électriques, la source d’un incendie est souvent à chercher du côté de l’ «usine chimique » que constitue la batterie.

«La meilleure prévention contre les incendies de voiture reste d’entretenir régulièrement son véhicule. Et de rester attentif aux éventuels rappels émis périodiquement pour effectuer le suivi nécessaire»

Il y a généralement suffisament de temps à partir de l'avertissement pour que les vérifications soient effectuées avant qu'un problème éventuel ne survienne. Mais que faire si malgré tout un incident se déclare?

Que faire si votre voiture prend feu?

Si le véhicule venait à prendre feu au cours d'un trajet, il faut absolument rester calme pour ne pas devenir un risque pour soi-même, ses passagers et le reste des usagers de la route.

Les tests du TCS le démontrent : il faut normalement entre cinq et dix minutes pour qu'un incendie se propage du compartiment moteur à l'habitacle.

  • Si une voiture prend feu, la première des choses à faire est de la ranger le plus rapidement possible sur le bord de la chaussée, de couper le contact - tout en laissant la clé - et d'allumer les feux de détresse.
  • Il faut faire sortir et mettre en sécurité tous les occupants du véhicule.
  • Ensuite, il faut rapidement alerter les pompiers et la police. En Suisse, l'extincteur n'est pas obligatoire à bord, mais si un se trouve dans le véhicule, il est possible d'essayer d'éteindre le départ de feu soi-même en attendant l'arrivée des soldats du feu. Mais, pour cela, il faut prendre toutes les précautions nécessaires.

L'extincteur idéal

Si le risque d’incendie est sujet à de telles préoccupations que l'option "extincteur à bord" est privilégiée, le modèle portatif embarqué devra être choisi avec soin. L'idéal est un extincteur à poudre, qui permet une extinction rapide et efficace de l'incendie. Un modèle à mousse permet aussi de lutter efficacement contre l'incendie, et comme le modèle à poudre, il permet d'intervenir tout en restant à une grande distance du foyer.

Ni le modèle de gel extincteur, ni le bâton inhibiteur de feu ne sont parvenus à éteindre les incendies tests. Avec ces deux modèles d'extincteur, un feu de plus grande ampleur pourrait se propager sans entrave. Ces deux modèles ne sont destinés qu’à des petits départs de feu.

Si vous êtes plutôt avion, ceci est pour vous 👇🏼

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Avec ces astuces, dites adieu à la grippe estivale!
Durant l'été, souffrir d'une infection grippale (ou refroidissement, dans le langage courant), peut s'avérer plus difficile à supporter qu'en hiver. Frissonner et boire du thé chaud par 30°C? Un calvaire! Voilà pourquoi il est d'autant plus important de savoir comment éviter la grippe estivale, car elle ne se transmet pas de la même manière durant les beaux jours que pendant l'hiver.

Le week-end dernier, j'étais complètement à plat. Toux, rhume, mal de gorge, maux de tête... La totale! Et tout cela par plus de 30°C. Une grippe estivale typique. Autrement dit, un refroidissement. En dépit de son appellation trompeuse, celui-ci n'est pas lié à la saison froide. Les virus de refroidissement se baladent aussi en été. Mais ce sont généralement d'autres agents pathogènes qu'en hiver, même si les symptômes se ressemblent plus ou moins.

L’article