assez dégagé
DE | FR
Divertissement
Cinéma

Golden Globes 2023: Spielberg sacré meilleur réalisateur

epa10399367 US director Steven Spielberg poses with the awards for Best Director of a Motion Picture and Best Motion Picture ? Drama in the press room during the 80th annual Golden Globe Awards ceremo ...
Le cinéaste américain n'est pas reparti les mains vides. Image: sda

Golden Globes 2023: Spielberg sacré meilleur réalisateur

Les Golden Globes ont fait leur grand retour mardi à la télévision, distinguant notamment le réalisateur américain Steven Spielberg. Concernant les séries, Abbott Elementary, House of the Dragon et The White Lotus ont été couronnées.
11.01.2023, 07:5112.01.2023, 07:41

De nombreux poids lourds d'Hollywood étaient présents dans la salle, malgré les scandales qui ont terni l'image de ces récompenses.

Steven Spielberg a reçu le Golden Globe du meilleur réalisateur pour The Fabelmans, ainsi que le prix du meilleur film dramatique. Il a partagé la vedette avec la tragicomédie irlandaise Les Banshees d'Inisherin, distinguée dans la catégorie des comédies.

Le film, qui raconte la fin abrupte d'une amitié sur une île imaginaire dans les années 1920, a raflé trois Golden Globes, dont celui de meilleure comédie et meilleur acteur pour Colin Farrell.

epa10399372 Colin Farrell (L) and Martin McDonagh (R) pose with the award for Best Picture - Musical/Comedy in the press room during the 80th annual Golden Globe Awards ceremony in Beverly Hills, Cali ...
Colin Farrell et Martin McDonagh.Image: sda

Largement inspiré de l'enfance de Spielberg, The Fabelmans met en scène un jeune juif américain qui rêve de faire des films dans les années 1960, pendant que ses parents voient leur couple se défaire inexorablement. Sur scène, le réalisateur a expliqué n'avoir «jamais eu le courage d'affronter cette histoire frontalement».

Racisme et sexisme

De son propre aveu, son histoire personnelle transparaît par fragments dans certains de ses films comme E.T. ou Rencontre du troisième type. Mais le cinéaste, qui a perdu son père en 2020 et sa mère en 2017, a finalement attendu jusqu'à ses 75 ans pour véritablement porter son enfance à l'écran.

Boudés par le gratin et privés de télévision l'an dernier, les Golden Globes ont tenté de tourner la page des accusations de racisme, de sexisme et de corruption visant l'association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA), qui forme leur jury et qui ne comptait aucun membre noir en 2021.

Après une cérémonie sans retransmission télévisée en 2022, la chaîne américaine NBC a accepté cette année de reprendre la diffusion à la suite d'une série de réformes pour améliorer la diversité de la HFPA.

Autant que les prix, l'attention était donc focalisée sur la présence ou non des stars invitées, pour jauger si Hollywood est prêt à accorder un retour en grâce aux Golden Globes.

Absents de marque

De nombreux poids lourds ont répondu présent. Les réalisateurs James Cameron, nominé pour le second volet d'Avatar, et Guillermo del Toro, qui a remporté le prix du meilleur film d'animation pour son Pinocchio, visible sur Netflix, ont ainsi foulé le tapis rouge, tout comme l'acteur Brad Pitt ou la chanteuse Rihanna.

Mais la soirée a également compté des absents de marque. Sacrée meilleure actrice dans un film dramatique pour son rôle de cheffe d'orchestre impitoyable dans Tar, Cate Blanchett n'était pas présente pour recevoir son prix.

D'autres gagnants comme Kevin Costner (Yellowstone), Zendaya (Euphoria) et Amanda Seyfried (The Dropout) étaient également absents. De même que Tom Cruise, producteur du blockbuster Top Gun: Maverick, qui a renvoyé ses trois Golden Globes en 2021 en signe de protestation, ou l'acteur Brendan Fraser, nominé pour The Whale.

Austin Butler était, en revanche, ravi de monter sur scène pour accepter son rôle de meilleur acteur dans un film dramatique, après sa brillante incarnation de la légende du rock'n'roll Elvis Presley dans le biopic Elvis. «Tu étais une icône et un rebelle et je t'aime tellement», a déclaré l'acteur américain, en s'adressant directement au chanteur décédé.

Colin Farrell et Michelle Yeoh honorés

Côté comédies, outre Colin Farrell, Michelle Yeoh a été élue meilleure actrice pour son interprétation d'une propriétaire de laverie plongée dans des univers parallèles dans le surréaliste Everything Everywhere All At Once. Le film a également valu un prix de meilleur second rôle à l'acteur vietnamien Ke Huy Quan, qui y incarne son mari.

Pour le prix du meilleur film en langue étrangère, c'est Argentina, 1985 qui rafle la mise. Présenté à la dernière Mostra de Venise, le film de Santiago Mitre raconte un procès opposant les chefs de la dictature militaire aux procureurs Julio César Strassera et Luis Moreno Ocampo.

Face aux scandales, la HFPA a notamment renouvelé le jury des Golden Globes, en incluant 103 nouveaux entrants - qui ne sont pas membres à part entière de l'association -, dont de nombreuses femmes et personnes issues de minorités ethniques.

Reste à savoir si cela sera suffisant pour que les Golden Globes retrouvent leur influence d'antan. Par le passé, un succès lors de cette cérémonie était un outil marketing précieux, capable de lancer une campagne victorieuse vers la récompense suprême des Oscars, prévus le 12 mars.

Mais leur pouvoir d'influence semble désormais durablement amoindri, selon la presse spécialisée. Cette année, les studios eux-mêmes, qui avaient l'habitude de noyer les vainqueurs sous le champagne, ont pour la plupart renoncé à leurs somptueuses «after-parties». (ats/svp)

Cet acteur de «Stranger Things» a fait son coming out

Video: extern / rest
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Vous vous souvenez de ces dessins animés? Eh bah ils ont bien changé!
Les films et les séries populaires sont souvent réadaptés pour s'adresser à une nouvelle génération. C'est aussi le cas des dessins animés de notre enfance.

Autrefois, les personnages de dessins animés avaient un aspect complètement différent de ceux d'aujourd'hui. Dernier exemple en date? Scooby-Doo et la série Velma (ou Véra en français). Hormis ses vêtements, l'héroïne a été complètement relookée.

L’article