DE | FR
Bild

Ça nous a mis très mal à l'aise de simuler la bouteille de gauche. Par contre la bouteille de droite, ça nous a fait rire. Capture d'écran

On peut écrire «Mein Kampf» sur les bouteilles Coca mais pas «vagina»

La marque américaine se fait actuellement ramasser sur Twitter. Les internautes ont découvert que certains mots comme «Palestine» sont censurés lorsqu’on essaie de personnaliser ses bouteilles, alors que d'autres comme «nazis», ça passe.



Après s'être pris un coup de tête par Ronaldo en conférence de presse durant l'Euro, c'est désormais Twitter qui met une balayette à Coca-Cola.

Les twittos se sont enflammés en apprenant que le site américain de la marque ne permettait pas d'inscrire «Palestine» ou «Black Lives Matter» sur ses bouteilles personnalisables.

C'est l’internaute Rami Ismail, @tha_rami qui a découvert ce couac et qui l'a posté sur Twitter.👇

«On reçoit un message d’erreur parce que Coca-Cola pense que le mot Palestine est offensant», écrit Rami Ismail. «Pas d’erreur pour IsraëlAïe. Il y a un programmateur qui risque de perdre son job.

Ismail a ensuite tweeté: «Oh et désolé @osamadorias, je ne peux pas partager un Coca-Cola avec toi. Le prénom Oussama est interdit. Et pendant qu'on y est, Mohammed ne peut pas non plus avoir de Coca-Cola. Bien joué, @CocaCola. Tu viens d'interdire le nom le plus commun sur Terre parce que tu considères que les Arabes ou les Musulmans n'existent pas.»

En réaction, Laura Kate Dale (@LaurakBuzz) a expliqué qu’elle avait elle aussi testé certains mots il y a quelque temps, et que «Nazis» fonctionnait parfaitement.

Effet boule de neige

D’autres internautes se sont mis à jouer à ce jeu douteux. Une personne a tenté «bébés morts» et «pénétration forcée» (en anglais) et ça marche.

Chez watson, on a essayé plusieurs mots dont «Palestine» et «Israël», qui sont désormais les deux censurés. Les mots «boobs», «Adolf», «Clinton», «Obama» et «Bush» aussi. Petit cours d'anglais rapide: «bush», ça veut aussi dire «buisson». Par contre, il est toujours possible de faire inscrire «Arbeit Macht Frei» et «Mein Kampf».

😬😬😬

Bild

Image: Capture d'écran

Bild

Image: Capture d'écran

«Penis» ne fonctionne pas, mais «pénis», oui. Il y a donc moyen de filouter le système, parce qu’il n’est pas bilingue. Même constat pour vagina et vagin.

Ça aussi ça marche👇

Bild

Image: Capture d'écran

Quant au mot «boomer», il n’est pas autorisé alors que le mot «millennial», si. Le prénom Jesus est censuré mais Marie et Joseph fonctionnent. C'est sans fin franchement. On a aussi essayé «Pepsi», mais ça, c'est comme demander à Siri comment va Steve Jobs. Vous aussi, amusez-vous à tester le racisme/sexisme/mauvais goût de Coca-Cola sur leur site!

De toute façon, le Coca, c'est mauvais pour la santé. Comme dirait Ronaldo: «Aqua!»👇

1 / 11
Le garage de Ronaldo
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Eux, ils ne boivent ni Coca ni eau🥴

Vidéo: watson

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

Êtes-vous incollable sur Kaamelott?

Link zum Artikel

À Cannes, c'est pas le cinéma qui compte, c'est la quincaillerie

Link zum Artikel

Quelle table basse êtes-vous?

Link zum Artikel

«Les gens viennent du monde entier pour manger mon sandwich»🤤

Link zum Artikel

Au Texas, on peut manger une plâtrée de nachos sortant d’une poubelle

Dans un restaurant de Dallas, on démoule une poubelle de nachos devant vos yeux ébahis. Bon appétit!

Le restaurant Happiest Hour a fait parler de lui ces derniers jours dans une vidéo virale (vue plus de 6 millions de fois) postée par une cliente sur TikTok. On y voit un plat massif de nachos au fromage être démoulé d’un saut en métal qui ressemble vraiment à une poubelle. C’est ignoble et fascinant à la fois.

«Tout est plus grand au Texas», a écrit en légende Chelsea Collins, l’internaute à l’origine de la vidéo. Et il n’y a pas que la tour de nachos qui est démesurée. Il y a …

Lire l’article
Link zum Artikel