DE | FR
Empty spread in female hands against feet and a summer meadow

J'me demandais

Quand fait-il trop chaud pour la baise?

La moiteur ensoleillée de l'été lubrifie notre appétit sexuel. Comprendre: on a envie de faire l'amour, du moins on est censé. Mais il doit bien y avoir un seuil. Un moment à partir duquel la chaleur est contreproductive et endort notre libido. Non?

Benjamin Décosterd
Benjamin Décosterd



J'me demandais

Benjamin Décosterd se pose des questions existentielles pendant (et à propos de) la période estivale. Il tente d'y répondre avec ses armes: Google; une formation non-journalistique; et une audace stylistique qui lui permet de parler de lui à la troisième personne.

La croyance populaire page 1 des résultats de recherche Google voudrait que plus il fasse chaud, plus on ait envie de frotter nos summerbodies contre celui des autres. Mais ce n'est pas aussi simple.

Alors oui – comme le mauvais rosé – le sexe se consomme plus en été. Mais ce ne serait pas uniquement dû à la température. Il y a, en vrac:

D'ailleurs, si l'on se focalise sur les raisons météorologiques (le climasutra pour les intimes), la luminosité pourrait même avoir plus d'effet que la chaleur. N'en déplaise à celles et ceux qui préfèrent le noir complet.

Climat, Sexe, Libido, Réchauffement climatique

Le fameux Climasutra Image: Librement réinterprétée d'Amazon

Oui, parce que la lumière a un gros impact sur notre moral, ce qui stimulerait ensuite notre libido (est-ce pour cette raison que l'on dit que les vendeurs de luminothérapie se font des couilles en or? Non.).
Pour s'en convaincre, il suffit d'aller sur doctissimo.fr, pharmacie-de-clarens.ch, ou encore JeSuisUnÊtreDeLumière.shop.
(Je ne vous raconte pas mon historique de navigation après cet article. Un mélange d'ésotérisme et d'érotisme soft… On se croirait chez votre tante naturopathe qui organise une soirée sextoys.)

Quoi qu'il en soit, à ce stade, nous pouvons tout de même admettre que, globalement, l'été stimule notre libido. Parce que, déjà, c'est quand même possible, et parce que sinon ça fout en l'air mon hypothèse de départ.

Le questionnaire que j'ai créé pour l'occasion et fait remplir de manière TOUT À FAIT représentative, avec la méthode dite de «WhatsApp à des potes», le confirme:

Et surtout, concernant LA question qui nous réunit aujourd'hui (grâce à un titre aguicheur qui satisfait tout aussi bien vos instincts les plus primaires que les robots de Google).
La température moyenne à partir de laquelle il ferait trop chaud pour être chaud est de… roulement de suspense 36,6°C.

Mais il reste encore à confronter ce résultat à l'analyse de professionnels (du sexe pour commencer), que j'ai contactés. Voilà ce qu'ils m'ont (vraiment) dit:

«Ce n'est pas une donnée sérieuse de sexologie. Je ne peux donc pas répondre à votre question»

Drita*, sexologue *parce qu'il n'y a pas de raison que les prénoms d'emprunt des balkans
soient utilisés uniquement pour les faits-divers.

Heureusement, Romy Siegrist, Sexologue clinicienne et Psychologue FSP, a accepté d'analyser cette question moins sérieuse que son statut de psychologue: «La réponse classique c'est «ça dépend». Pour certaines personnes, 25° c'est déjà trop chaud. Alors que d'autres vont être excitées par la moiteur. Le mieux est de trouver un ou une partenaire qui nous correspond dans l'érotisme en général.»

Au sujet de la flemme, elle explique: «En été, on va peut-être ressentir plus d'excitation. Mais ce n'est pas dit qu'on l'utilise forcément pour des rapports sexuels avec d'autres.»

«On va peut-être plus se masturber. Ça demande moins d'efforts»

Romy Siegrist

Lorsque je lui annonce le résultat de 36,6°C, elle s'étonne: «Ah c’est assez haut, mais tant mieux! Ces personnes vont bien mieux gérer le réchauffement climatique. Elles ont encore quelques degrés de marge, à moins qu'elles aient de l'éco-anxiété.» Ce qui, on le rappelle, peut être très grave.
Un chiffre qu'elle explique avec une hypothèse intéressante: «Peut-être qu'au-delà de 36°, on est trop proche de la température corporelle. Alors que c'est la variation d'intensité dans les stimuli qui excite.»

Avant de finir son analyse en beauté:

«Si on sue et qu'on a chaud, quand on se rend dans des endroits humides et chauds, on ne sent plus grand chose»

Romy «Punchline» Siegrist

Voilà donc pour le volet sexe. Mais qu'en est-il de la partie température?

Ventilateur, meme, porno

Image: Knowyourmeme/watson

Et le réchauffement climatique?

Est-ce que la hausse des températures – avec la peur qu'elle peut engendrer – finira par être problématique?
Pour le savoir, serait-ce vraiment utile de déranger un chercheur spécialisé dans les questions climatiques – ancien vice-président d'un groupe de travail du GIEC – et professeur honoraire de l'Université de Genève (UNIGE)? Absolument.

Martin Beniston:

Je ne pense pas que le changement climatique et son aspect anxiogène soient une source de diminution de la libido. Peut-être même le contraire, car on pourrait dire qu’avec des «perspectives de fin du monde», autant en profiter jusqu’au bout ! (😊)

Oui, les professeurs honoraires de l'UNIGE mettent des emojis dans leurs e-mails.

Pour le climatologue, l'obstacle à la copulation n'est peut-être pas la température:
«La combinaison chaleur et humidité doit être encore plus déterminante. Car avec un fort taux d’humidité et un air chaud, on n’arrive plus à transpirer. Ce qui doit quand même mettre un frein à la libido!»

En résumé, pensez à bien vous hydrater et à baiser. Si vous en avez envie.
Parce que nous sommes encore un peu plus chauds que le climat. Et ce n'est pas avec ce début d'été pourri qu'on va retrouver des ventilateurs au rayon sex-toys.

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

Êtes-vous incollable sur Kaamelott?

Link zum Artikel

À Cannes, c'est pas le cinéma qui compte, c'est la quincaillerie

Link zum Artikel

Quelle table basse êtes-vous?

Link zum Artikel

«Les gens viennent du monde entier pour manger mon sandwich»🤤

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Best of watson

La semaine de watson en 11 histoires, c'est par ici 👋

Et voici notre plat de résistance de la semaine, avec son méli-mélo de petites et grandes histoires. Bonne dégustation.

Heureusement que nous votons ce week-end. Jamais on ne se sera autant engueulés autour d'objets de votations. Si on arrive «alive» à Noël, Antoine nous promet du foie gras.

En marge de la votation de dimanche sur la loi CO2, Alice se demande comment elle peut sauver le monde à elle toute seule. Enfin, chacun à son niveau, quoi. La réponse ici👇

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient dit l'adage. Julien a envie d'y croire, de retomber amoureux en oubliant les déceptions passées. Même si...

Le …

Lire l’article
Link zum Artikel