DE | FR
Image: watson
Mauvaise foi

Je prendrai l'avion et je m'en fous

J'ai trié le verre et le carton toute l'année, ça vaaa.
20.07.2021, 19:5221.07.2021, 16:02
Suivez-moi

La dernière fois que j'ai pris l'avion, c'était en octobre 2020. République dominicaine, sur un coup de tête. A la base, j'avais prévu d'aller en France, mais Alain Berset, joueur, a annulé mes vacances à Bordeaux en direct à la télé. «On va imposer des quarantaines au retour de la région bordelaise», parmi d'autres zones à risques choisies à feuille-caillou-ciseau avec Virginie Masserey, cheffe du plombage d'ambiance à l'OFSP ou un truc du genre. Restrictions, annulations, damnation. Une bonne nouvelle s'était malgré tout glissée dans ce point presse: plus besoin de rester cloîtrés a casa au retour des Caraïbes.

La preuve 👇👙⛱️🏝️☀️

Les billets ont été bookés en trois minutes. «Il fait beau? L'eau est bonne? Y a la malaria là-bas?» En plus, j'avais pas pris l'avion de l'année. Enfin si, mais pour le job donc ça compte pas dans mon bilan carbone.

C'est là où je veux en venir, le bilan carbone. D'un côté, on trie le verre, le carton, les capsules Nespresso (parce que la cafetière italienne, c'est chiant). En échange, on a le droit de prendre l'avion. C'est comme après avoir mangé sain trois jours, au quatrième, on mérite une planchette de charcut'. La vie n'est pas que souffrance, ou bien? On raisonne tous comme ça au moment de commander du gras ou de caler des vacances.

Qui prend l'avion ici?

En dehors de ça, on est d'accord: Les gens qui jettent leurs mégots par terre ou qui mangent des fraises en février (en plus elles sont deg) méritent la malaria. Mais on ne touche pas aux vacances. «Non mais le Tessin, c'est comme la Méditerranée sans prendre l'avion, quoi. Et les Grisons, t'y as pensé? C'est super.» Ouais, c'est super cher, et à la fin je suis pas dépaysée ET pauvre. Non, moi je veux changer de devise et de décor.

«Vacances, j'oublie tout, même mes efforts écolos, en échange d'un coin de plage au soleil, lalala» 💦

Même Nice, ça suffit pour recharger les batteries. Allez, un week-end en août, en partant vendredi après le boulot? Go. J'ai tenté de faire plaisir aux gens qui gueulent «bouffe-moi la chatte, pas la planète» dans la rue en comparant le train et l'avion. Désolée mais cinq trains et neuf heures de trajet (!!), ça va pas le faire.

Je suis quand même allée au bout de la tentative, mais ça n'a pas plu aux CFF. «Votre voyage est trop long, gnagnagna.»

La SNCF, elle, m'a proposé un train de nuit en passant par Paris. 300 euros «avec une bouteille d'eau» pour l'aller-retour, en passant plus de temps dans le train que sur la promenade des Anglais. Super. Et en avion? Une heure, 70 balles, c'est réglé. Sorry Greta.

Et puis non, je suis pas désolée. Jeff Bezos et Richard Branson font un concours de zizi pour savoir qui ira le plus vite et le plus loin dans l'espace, alors pourquoi je devrais me sentir mal de passer trois jours loin pour oublier cette année nulle? Je vais pas cramer trois forêts amazoniennes en CO2 pour aller sur Saturne, j'essaie juste de me casser.

Qui veut aller dans l'espace grâce à ce méchant dans un James Bond grâce à Richard Branson?

D'ailleurs, tant qu'il faudra hypothéquer ses organes vitaux sur le dark web pour prendre un train de nuit «bouteille d'eau comprise», passer par le nord pour descendre dans le sud, changer de train et de gare cinq fois pour moins de 500 kilomètres, je prendrai l'avion.

Et en plus de trier tout et n'importe quoi, mon geste pour la planète, c'est de ne pas descendre à Nice en voiture. OK, j'ai pas de voiture. Et pas le permis. Allez, bonnes vacances à vous aussi.

Bon ok, l'avion, c'est surfait. ✈️

Vidéo: watson

Ah oui, j'ai aussi envie de fuir ça. 👇

1 / 18
Les intempéries en Suisse
source: sda / salvatore di nolfi
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

Ce Belge est champion de cheval de bois et il est en Une de Sports Illustrated🏆

Link zum Artikel

Contre toute attente, Love Hard est un bon film de Noël

Link zum Artikel

Les boulets de la semaine

Link zum Artikel

Les pompiers australiens savent comment nous faire acheter des calendriers

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«La fête des voisins? C'était un enfer et la bouffe était nulle...»
Marie-Adèle n'aime pas discuter avec ses voisins quand elle les croise devant les boîtes aux lettres. Alors, se farcir une soirée entière avec eux... Plus jamais.

«C'est José, le type bizarre du troisième étage, qui a encore mis la musique à fond à 23 heures mardi soir, tu te rends compte?!» C'est avec cette accroche passionnante qu'une voisine, dont nous tairons le nom, a tenté de faire copain-copain avec Copin comme cochon.

L’article