DE | FR
Image: netflix / watson

Emily in Paris se fait démonter par le gouvernement ukrainien

Dans un épisode de la saison 2 d'Emily in Paris, une Ukrainienne est dépeinte comme une voleuse. Un scandale pour le ministre de la culture, qui s'en est plaint auprès de Netflix.
03.01.2022, 12:0303.01.2022, 12:30
Suivez-moi

Après avoir énervé les Français dans une première saison bourrée de clichés, c'est au tour de l'Ukraine de monter au créneau face à la série de Netflix. Dans la deuxième saison, sortie le 22 décembre dernier, un personnage secondaire s'illustre notamment par un vol à l'étalage. Une Ukrainienne dénommée Petra qui tente d'entraîner la gentille américaine Emily vers le côté obscur.

Emily et Petra, à deux doigts de dévaliser un magasin parisien.

Image: netflix

Selon plusieurs médias dont le Mirror, le ministre ukrainien de la culture Oleksandr Tkachenko s'est plaint auprès de Netflix pour sa représentation peu flatteuse de ces concitoyens. «Dans les années 1990 et 2000, les Ukrainiens étaient souvent dépeints comme des voyous. Depuis, ça a changé. Mais pas cette fois.», a-t-il déclaré. Le personnage de Petra est aussi critiqué pour montrer l'image d'une femme qui a peur d'être expulsée et qui n'a aucun sens de la mode.

Netflix «va faire attention»

Selon le ministre ukrainien, la plateforme de streaming a accepté de rester «en contact étroit» avec lui pour éviter de nouveaux stéréotypes dans la série. «Ils m'ont remercié pour mes commentaires».

Ce qui signifie qu'il faut d'ores et déjà se préparer à l'éventualité d'une troisième saison d'Emily in Paris... Si Netflix n'a pas officiellement donné son feu vert, dans une récente interview accordée à Elle, Darren Star, le créateur du show a déclaré qu'il était «impatient d'avoir une troisième saison».

La plateforme déjà épinglée il y a peu pour avoir mal orthographié un mot dans un sous-titre... d'Emily in Paris.

20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.

1 / 23
20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et ça, c'est cliché? Cette influenceuse russe danse avec un ours et se fait allumer sur les réseaux...

Vidéo: watson

Le meilleur du Divertissement cette semaine

Selon Vice, les GIFs, c'est ringard... Et si j'aime être ringard?

Link zum Artikel

Un château mi-Disney mi-Harry Potter pour 60 millions, ça vous tente?

Link zum Artikel

Vous trouvez qu'il fait froid en Suisse? Vous n'êtes pas prêt pour ces 25 images

Link zum Artikel

Rocco Siffredi est candidat à la présidentielle italienne

Link zum Artikel
Antoine Dupont en Une de GQ ressemble à un «poulet élevé aux grains»
Pour son premier numéro, GQ Sports a choisi le capitaine du XV de France et meilleur rugbyman du monde. Mais le magazine se fait plaquer au sol sur Twitter.

Avoir choisi Antoine Dupont était une bonne idée de la part de GQ pour lancer son nouveau magazine GQ Sports. Il a été élu meilleur joueur du monde il y a quelques semaines par World Rugby, l’organisme international qui gère le rugby à XV et le rugby à VII. Par contre, pour l’aspect photographique et stylistique, on repassera.

L’article