DE | FR
Elisabeth Moss voyage dans le temps pour coincer son agresseur.
Elisabeth Moss voyage dans le temps pour coincer son agresseur. Image: Apple TV+
Série

Un thriller fantastique, de la mafia et des flics corrompus, vos 3 séries du week-end

Et de trois. Trois séries dans l'escarcelle pour votre week-end et même pour vos prochaines semaines. De la mafia, un tueur en série et des coups de poing qui pleuvent, la moisson est belle.
30.04.2022, 16:58
Suivez-moi

Bang Bang Baby

Un titre que Quentin Tarantino ne renierait pas. Un sujet que Martin Scorsese aurait enserré. Mais les comparaisons avec ces maîtres du 7e art s'arrêtent là. Bang Bang Baby, dont cinq des premiers épisodes ont été diffusés le 28 avril, est une nouvelle venue dans l'empire Amazon Prime Video. Une fiction italienne, sur la mafia, traçant les aléas de la vie d'une jeune fille, Alice (Arianna Becheroni), regard espiègle et visage impassible, lancée à la recherche de son père qu'elle croyait mort.

La première séquence, lumières criardes transperçant la nuit, nous dévoile le visage juvénile d'Alice, remontée contre l'amour, alliée de la mort et désormais embarquée dans la mafia. La digne fille du paternel. La vie, c'est pas cool, alors mieux vaut embrasser une image de l'Archange Gabriel, boire de l'hémoglobine et filer arnaquer cette maudite existence. La jeune lycéenne, énigmatique, se laisse basculer dans un trip hallucinogène; un rêve ou un cauchemar, elle n'est plus certaine.

La performance éclatante d'Arianna Becheroni se conjugue à l'élan très moderne d'une série qui prend ses quartiers en 1986. Le vœu du créateur Andrea di Stefano (aperçu en tant qu'acteur dans Lost In Paradise) nous rappelle des films tels qu'Atomic Blonde, où la mise en scène souffre de quelques ratés, mais reste efficace, virevoltante parfois, et clame haut et fort son hommage à une époque kitsch et délurée.

Bang Bang Baby est semblable à un bonbon: on se délecte et vire parfois à l’écœurement. Mais sa vista et sa bande-son qui flaire bon les eighties nous rassasient.

«Bang Bang Baby» est disponible sur Amazon Prime Video depuis le 28 avril. Les 5 prochains épisodes seront disponibles le 19 mai.

We Own This City

Les uniformes font la loi, les gros bras font régner l'ordre et le désordre. We Own This City ravive des souvenirs, de très bons souvenirs, ceux de The Wire. Vingt ans plus tard, le spectre de l'une des séries les plus abouties revient hanter les petites lucarnes. Baltimore est de retour, le trio David Simon, George Pelecanos et Ed Burns nous offre un récital d'action et d'immersion.

Dans une veine semblable à The Wire, calibrée comme un prolongement de sa grande sœur, We Own This City dessine les contours d'un récit qui met en exergue des brigades corrompues. Tirée de l'ouvrage éponyme du journaliste Justin Fenton, la série suit la brigade «Gun Trace Task Force», appelée à éloigner les délinquants de la ville de Baltimore. Deux épisodes pour constater la translation de ces justiciers musclés, emmenés par l'éclatant Jon Bernthal, en criminels sans vergogne – vols à l'encontre de criminels. La violence attise la violence.

«Rien n'a changé» est écrit sur l'affiche. David Simon pousse toujours à s'immerger dans les dysfonctionnements des autorités, usant de leur influence pour faire régner la terreur. La série passe par la critique et ne verse pas dans le récit à charge contre la police. L'écriture est bien plus subtile, elle investit les failles d'hommes censés représenter la loi.

Sur fond de tension raciale, la série coup de poing signée HBO répond à une déshumanisation, convoquant l'animalité crue d'hommes et s'abandonnant au dépouillement de toute moralité. Furieux et efficace.

«We Own This City» est disponible sur Mycanal et OCS depuis le 26 avril. Un épisode diffusé chaque mardi.

Shining Girls

Elisabeth Moss, une figure incontournable pour incarner un rôle complexe de femme prête à remonter la pente – et surtout son passé. Après avoir brillé dans Mad Men, The Handmaid's Tale, Top of The Lake, Moss retrouve la petite lucarne et de son intensité dans Shining Girls. Un thriller métaphysique, un voyage temporel pour retrouver la trace d'un tueur en série, Harper Curtis, joué par le convaincant Jamie Bell.

Adaptée du roman de Lauren Beukes par Silka Luisa, la série prend place dans les années 90, joue les funambules sur le fil du temps. La journaliste Kirby (Elisabeth Moss) engage une course-poursuite pour retrouver son agresseur.

Déroutante, grisante, immersive, Shining Girls se démarque par son ambition de tricoter un récit fantastique, parfois vertigineux dans sa conception émotionnelle. L'histoire se passe principalement dans la tête de Kirby, parquée dans les sous-sols du Chicago Sun-Times, fouillant dans les archives. La série s'épanche sur les traumas de la jeune femme, pulse le thriller et des vapeurs surnaturelles. Apple TV+ fait encore tout juste et ajoute une nouvelle série solide à son catalogue.

«Shining Girls» est disponible sur Apple TV+ depuis le 29 avril.

Game of Thrones House of the Dragon

1 / 14
Game of Thrones House of the Dragon
source: hbo
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

On a testé LE sandwich le plus connu du monde

Le streaming, c'est la vie:

Better Call Saul: le duo de Breaking Bad est de retour et les fans adorent

Link zum Artikel

Voici les deux séries qui vont vous assoir dans votre canapé ce week-end

Link zum Artikel

L'ultimatum, la nouvelle télé-réalité délicieusement gênante de Netflix

Link zum Artikel

Ces 5 spin-offs Game of Thrones sont prévus

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Madonna considère que ses NFT «sont des chefs-d’œuvre»
La star a récemment mis en vente trois vidéos NFT. On y voit un avatar de Madonna mettre au monde des insectes et des arbres dans des décors étranges. «A masterpiece», selon la chanteuse.

Tout le monde n'a, semble-t-il, pas su apprécier la beauté des vidéos NFT de Madonna, certains internautes réclamant même qu'on lui coupe l'accès à internet.

L’article