DE | FR
Les candidats au complet avec au milieu, notre favori.
Les candidats au complet avec au milieu, notre favori.Image: watson/Marie ETCHEGOYEN/M6

Top Chef, épisode 1: nouvelles têtes et nouvelles vannes

Chaque semaine, on débriefe le dernier épisode de l'émission culinaire la plus célèbre de la télé française. Présentations.
11.02.2021, 18:0428.02.2021, 16:30
Suivez-moi
Suivez-moi
Suivez-moi

Matthias, 27 ans

  • La promesse: un dessert qui veut rassembler tous les arômes primaires du vin jaune sans vin jaune. Pour ça, Mathias part sur des billes de pommes, une compote de pommes au vinaigre de cidre, une crème fumée au foin, un crumble et tuile aux noix et une crème diplomate au curry. Va falloir bosser sur l’équilibre des saveurs mais comme dirait Mathias «l’équilibre ça se vit, l’harmonie ça se construit». Ça sonne presque comme un sujet de philo. Vous avez 4 heures.
  • La réalité: son plat a failli l'emmener en dernière chance mais chef Etchebest a décidé de le prendre dans sa brigade (en lui mettant pratiquement une torgnole). Le dressage en ligne droite sur le côté est old school pour Paul Pairet et cette histoire de vin jaune semble être une belle idée marketing, ni plus ni moins.
  • Le carton rouge: pour être apprécié du critique François-Régis Daubry. C'est l'incarnation du critique Anton Ego dans la vraie vie.
  • Le Sugus: Matthias n'est pas uniquement à la recherche des 4000 followers de plus.
«Je vais vous boxer la glotte»
Matthias, le Diego de cette année.
Image: Capture d'écran m6

Jarvis, 24 ans

Note de la rédaction: Parce que Jarvis porte des santiags, la prod décide de mettre de la musique country.

  • La promesse: un dessert qui sent la ferme. Pour ça, il part sur une compotée d'oignons, une crème brûlée au foin, une tuile de crêpe au sarrasin et une quenelle de lait ribot. Il y a quelque chose de nostalgique dans son plat. Son pitch avec sa grand-mère comme toile de fond ressemble presque à une pub Werther's Original.
  • La réalité: Le plat repose beaucoup sur sa mise en scène, c'est-à-dire une assiette de foin. Verdict? On ne sent que l'oignon.
  • Le carton rouge: ne pas porter de toque malgré ses cheveux mi-longs.
  • Le Sugus: pour porter des santiags sans avoir mal au dos.
«Je suis un accident»
Jarvis, en séance psy entre deux prises.
Image: capture d'écran M6

Baptiste, 33 ans

  • La promesse: tenter de nous surprendre avec des cigarettes russes, crème «branlée» café-cardamone, fruits de la passion et chips de topinambour. Selon ses dires, le mot qui le définit le mieux c'est «invincible», on l'attend donc au tournant.
  • La réalité: une assiette de nachos. Il n'a jamais réussi à faire ses cigarettes. Mais comme dirait un certain Jordan, c'est un parti pris.
  • Le carton rouge: faire des dabs en 2021.
  • Le Sugus: son nom: Trudel. Le mec, à une lettre près, c'était une spécialité culinaire autrichienne.
«Ma cuisine est funky, sexy et tasty»
Baptiste en toute modestie.
Image: Capture d'écran m6

Mohamed, 28 ans

Note de la rédaction: il a travaillé dans des palaces, mais il en a chié, parce qu’il s’appelle Mohamed. Après la minute psy, voici la minute sociale. Ah non, finalement il pleure. Patient numéro 2.

  • La promesse: une splash tatin, c'est-à-dire une tarte tatin éclatée, c'est à dire une jetée maitrisée. Concrètement, Mohamed va faire un crémeux caramel-vanille, caramel au beurre salé, pommes caramélisées, des churros et une tuile de pain. Les churros c'est pas très Weight Watcher mais Mohamed croit en la gourmandise.
  • La réalité: une claque tout court. Il est passé à côté de ses churros. Malheureusement, ce plat le fera partir sur une dernière chance.
  • Le carton rouge: pleurer dès le premier épisode.
  • Le Sugus: on salue l'audace du mec qui fait bouffer les chefs sans couverts.
«C'est du pur déstabilisement»
Mohamed qui se croit sur Linkedin.
Image: Capture d'écran m6

Chloé, 33 ans

  • La promesse: un plat qui rappelle l'enfance. Pour ça, elle part sur un gâteau cuit à la vapeur ultra moelleux, une compotée de poires, une crème de sarrasin, sauce caramel et jus de poires, jaune d'oeuf confit et caramélisé.
  • La réalité: un tas de sable, mais un tas de sable délicieux selon les chefs.
  • Le carton rouge: être dans l’équipe de la cheffe Hélène Darroze. Hélène, on vous en veut toujours d'avoir triché l'an dernier en faisant gagner votre candidat, David Gallienne.
  • Le Sugus: pour être pote avec Adrien Cachot, le candidat qui aurait dû gagner l'an passé.
«Un dessert, ça doit être bon.»
Chloé, nouvelle chouchou de Top Chef.
Image: Capture d'écran m6

Thomas, 28 ans

  • La promesse: un souvenir d’after à 2 heures du mat avec un verre de lait, le tout dressé comme une toile de peinture. Comme il est à moitié américain, il part sur une pumpkin pie revisitée. Pour ça, il prépare un parfait de courge, granola, caramel de beurre de cacahuète, misocume de badiane et pickles de butternut.
  • La réalité: Pas de toile. A la place, des tubes de courge sur un petit coussin. En termes de goût, les chefs aiment. Hélène Darroze lâche l'adjectif «gourmand».
  • Le carton rouge: faire des afters pourris.
  • Le Sugus: pour être un Français qui parle anglais.
«J'ai troqué mes pinceaux de l'époque pour des cuillères»
Thomas, cet artiste.
Capture d'écran m6

Yohei, 37 ans

  • La promesse: un moshi à la pâte de haricot.
  • La réalité: un moshi à la pâte de haricot.
  • Le carton rouge: il n’en a pas. Le pauvre, il n’a même pas eu de portrait. Son alter ego dans Koh-Lanta, c'est Ava.
  • Le Sugus: il avait l'air sympa. Petit ange parti trop tôt.
«Je suis pas trop "fanes" des carottes»
Yohei éliminé, se reconvertit dans l'humour.
Image: Capture d'écran m6

Mathieu, 22 ans

  • La promesse: des moules-frites sans sel industriel, juste assaisonné au jus de moules. Un shot d’iode selon le jeune Belge.
  • La réalité: une moule crue très puissante, une pâte à brique qui croustille, une mayonnaise intéressante. Un type culotté selon les chefs.
  • Le carton rouge: ressembler à Gordon Ramsey jeune.
  • Le Sugus: pour être le Belge sympa.
«Je n’ai pas eu une enfance évidente»
Matthieu, patient numéro 3 pour la séance psy.
Image: capture d'écran m6

Sarah, 25 ans

  • La promesse: des poireaux vinaigrette travaillés de la tête aux pieds parce que Sarah prône le «zéro déchet».
  • La réalité: des poireaux vinaigrettes travaillés de la tête aux pieds mais en ne cuisinant que les cœurs. Après s’être fait taper sur les doigts par les chefs, elle a finalement fait frire les racines de ses poireaux.
  • Le carton rouge: avoir un bretzel tatoué sur le bras parce qu'elle aime les bretzels.
  • Le Sugus: pour avoir souri à Etchebest quand il lui a demandé si elle connaissait AC/DC.
Image: capture d'écran m6
«J’adore le rock, genre Supertramp.»
Sarah, avant qu'on lâche les chiens.

Pierre, 30 ans

  • La promesse: un pad thaï revisité où on inverse les textures. En gros, les trucs mous deviennent croquants et les trucs croquants deviennent mous.
  • La réalité: même si le plat ne ressemble en rien à un pad thaï, il y a du mouvement dans cette assiette. Mais il y a aussi deux petits tas brunâtres qui ressemblent à de la sauce BBQ.
  • Le carton rouge: mettre de la langoustine dans ce plat de street food. On trouve des centaines de fruits de mer en Thaïlande mais il faut revisiter l’assiette avec cette petite bestiole qu’on ne trouve que du Portugal à l’Irlande (oui, j’ai vérifié sur Wikipédia).
  • Le Sugus: pour la maîtrise de cette fusion entre la France et la Thaïlande (mais ce n’est que l’avis des chefs, et qui sont-ils pour juger finalement?)
«Oui chef, exactement, oui oui chef, exactement, oui oui oui oui»
Pierre, ce fayot premier de la classe.
Image: capture d'écran m6

Arnaud, 33 ans

  • La promesse: une nouvelle vision de la bouillabaisse, avec trois poissons, une mousseline, etc, etc… Ce qu’on retient, c’est surtout qu’il nous vend enfin la première ballotine de la saison.
  • La réalité: finalement c'est un boudin de lotte. Mais c’est joli, selon les chefs. Un manque d’audace tout de même, qu’Arnaud balaie.
  • Le carton rouge: avoir le melon... et clasher Star Wars.
  • Le Sugus: pour l’audace du type qui n'est pas venu pour «faire des gaufres».
«J'ai fait du banquet, j'ai fait du gastro, du 1, du 2, du 3 étoiles, j'ai fait de la brasserie, j'ai fait du traiteur»
Arnaud, un melon bien mûr.
Image: capture d'écran m6

Pauline, 28 ans

  • La promesse: un hachis parmentier composé d’une petite briquette de pomme de terre dans laquelle elle viendra doucement coucher son effiloché de bœuf, le tout agrémenté d’une sauce chimichurri. C’est Diego qui serait fier d’elle. Vamos!
  • La réalité: une brique de patate avec un cube de viande pas fondante à l’intérieur. (Le hachis, tu l’as dit toi-même Pauline, c’est trois heures de cuisson).
  • Le carton rouge: être trop tendue. Apprends à respirer Pauline, tu vas te faire un ulcère.
  • Le Sugus: pour avoir permis à Michel Sarran de qualifier ce plat de «hachis parmentier anticonformiste». C’est pas ouf, mais au moins, on est sur de la rébellion culinaire.
«La cuisine, c'est une passion»
Pauline, cette cuisinière qui balance des scoops.
Image: capture d'écran m6

Bruno, 31 ans

  • La promesse: un jambon-beurre gastronomique. Michel Sarran est sceptique à l’idée d'être subjugué par du jambon, du beurre et du pain. Mais Bruno promet de la créativité: une crème de jambon, une brunoise de jambon, une brunoise de cornichons au vinaigre, le tout dans une gelée de pain brûlé et des chips. Un jambon-beurre à la petite cuillère.
  • La réalité: deux pommes de terre soufflées avec une bouse en dessous.
  • Le carton rouge: pour avoir menti sur la marchandise. Le mec se prend quatre feux verts et nous offre finalement une assiette aussi moche que celle de Chloé.
  • Le Sugus: ses pommes de terre ont bel et bien soufflé.
«J'ai travaillé pour vous il y a une quinzaine d'années, à Saint-Emilion, j'ai fait mon stage...»
Bruno qui essaie de gratter des points à Etchebest.
Image: capture d'écran m6

Adrien, 26 ans

  • La promesse: une ratatouille au goût de revanche: le mec s’est fait recaler par Etchebest dès le premier épisode lors de sa participation à Objectif Top Chef il y a six ans.
  • La réalité: une ratatouille au goût de ratatouille. C’est bon, mais ça fait pas gagner des émissions de télé.
  • Carton rouge: encore raté! Allez, courage Adrien, ta quinzième tentative de participation sera la bonne.
  • Le Sugus: pour avoir quand même des clients intéressés par sa ratatouille puisqu’il travaille dans un établissement à Lyon élu meilleur resto végétarien du monde. On a connu des retours à la kasbah moins chic que ça.
«J'ai été éliminé assez rapidement... En gros, au premier épisode»
Adrien, un candidat écolo puisqu'il peut recycler ses punchlines entre Objectif Top Chef et Top Chef, même six ans après.
Image: capture d'écran m6

En gros, épisode prometteur, contrairement à la brigade de chef Sarran.

C'est mieux quoi selon vous?

D'ailleurs, les brigades:

  • Les jaunes de Michel Sarran: Thomas, Bruno et Arnaud.
  • Les rouges d'Hélène Darroze: Chloé, Sarah et Mohamed.
  • Les bleus de Philippe Etchebest: Matthias, Mathieu et Charline (qu'on n'a pas vue mais qui a gagné Objectif Top Chef).
  • Les violets de Paul Pairet: Baptiste, Pierre et Pauline.
  • Jarvis, lui, est une équipe à lui tout seul.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
On a testé «Dungeons of Dreadrock» et c'est un amour de jeu vidéo
Centré sur les efforts d’une jeune fille qui doit sauver son frère, le jeu fera le bonheur des amateurs old school de pixel art. Pour vous, watson s'est frayé un chemin à travers les 100 niveaux du jeu. Aperçu👇

La sœur et le frère sont assis paisiblement autour d'un feu de camp devant l'entrée d'un donjon de plusieurs étages. Mais ce moment de convivialité se transforme rapidement en opération de sauvetage. Des forces obscures entraînent le frère dans les profondeurs de cette puissante construction.

L’article