DE | FR

Les faux comptes Tinder, c'est bientôt fini

Pour ceux qui utilisent Tinder sous un faux nom, il faudra trouver une autre méthode pour draguer plus ou moins incognito. L'app veut checker votre carte d'identité.
18.08.2021, 17:0118.08.2021, 17:11
Suivez-moi

«J'te jure BB, je suis pas sur Tinder, c'est quelqu'un qui a dû créer un compte en volant mes photos sur Insta. Non, je te montre pas mon téléphone, on se fait confiance, non?» Il ne sera bientôt plus possible de faire croire à l'être aimé qu'on est une bonne personne alors qu'on match avec toute la Suisse romande. Tinder veut vérifier les comptes de ses utilisateurs avec leur carte d’identité.

A elle, on la lui fait pas.

Après avoir effectué des tests au Japon en 2019, l'app de rencontre annonce vouloir «mettre cette fonctionnalité à disposition de ses membres, d'abord sur base volontaire».

Mais on pourra toujours écrire une bio débile.

Dans un récent communiqué, Tinder assure vouloir ainsi garantir une plateforme plus sûre pour ses adeptes, en réduisant les possibilités d’usurpation d’identité. Pas certain que mon collègue qui utilise un faux nom, qui mise avant tout sur l'humour et qui publie des photos floues avec treize filtres soit du même avis.

Ce genre de collègues...

Ce processus de vérification d'identité sera déployé dans les prochains mois à travers le monde. Christophe a encore un peu de temps pour draguer sous pseudo avant de devoir se résoudre à trouver une solution.

Dans la même veine que les faux comptes, voici 25 trucs énervants que les gens font dans la vie.

1 / 28
25 trucs énervants que les gens font dans la vie
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et la pizza à l'omelette, on en pense quoi?

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La Mascotte», le casse-cou des réseaux qui se prend que des plateaux
Vous avez peut-être vu passer dans votre feed une vidéo d'un homme glissant sur un toboggan de parc aquatique avant de faire un saut de plusieurs mètres de haut? Cet homme, c'est «la Mascotte» et ses cascades ne sont pas sans risque.

«Hi, my name is La Mascotte and welcome to Jackass.» C'est par cette phrase que pourrait démarrer les vidéos de ce Français créateur de contenus dont l'activité principale et de prendre plus d'élan que ce qu'il devrait sur des toboggans aquatiques ou des ponts. Le but: faire des sauts impressionnants et par la même occasion se prendre des plateaux massifs qui peuvent provoquer des ecchymoses… massives.

L’article