DE | FR

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

1.47 milliard de francs de bénéfices net. Un montant record, encore jamais enregistré.
1.47 milliard de francs de bénéfices net. Un montant record, encore jamais enregistré.Image: Shutterstock
2020 a été l'année de Lego, qui a enregistré un bénéfice net record boosté par notre temps passé à la maison. Du coup, le géant des jouets envisage encore plus d'idées.
10.03.2021, 15:4510.03.2021, 16:48

S'il y en a un à qui les confinements mondiaux ont porté chance, c'est bien Lego. Le fabricant des célèbres jouets en plastique a réalisé, durant l'année 2020, un bénéfice net de 1.47 milliards de francs. Depuis sa création en 1932, la société danoise n'a jamais gagné autant d'argent.

De la nouveauté à n'en plus finir

Si les ventes ont progressé, c'est notamment grâce à la hausse du commerce en ligne et le doublement des visites sur son site internet propulsées par notre temps passé à la maison depuis le début de la pandémie du Covid-19. Boosté, le groupe basé à Danemark prévoit d'ouvrir, en 2021, 120 magasins supplémentaires dont 80 en Chine.

Et vous, qu'avez-vous fait durant les (semi) confinements?

Outre ses produits classiques, qui restent parmi les plus vendus, Lego mise sur le numérique et des expériences de jeu interactives avec des jouets connectés, mêlant ainsi construction et réalité augmentée. Le géant des jouets souligne ainsi le succès de sa gamme «Super Mario» lancée en août dernier.

Avec ses briques quasi incassables et réutilisables à souhait, Lego promet de désormais assurer l'essentiel de sa production avec des matériaux 100% durables d'ici 2030. En outre, le fabriquant de jouets mène un vaste plan pour atteindre la neutralité carbone dans ses opérations de fabrication d'ici 2022, en remplaçant ses sachets en plastique par du papier recyclable. (ats/mndl)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse parmi les pays «les plus complices» de l'évasion fiscale
C'est ce que soutient un rapport publié par une ONG britannique. La Suisse serait le deuxième pays le plus complice de l'évasion fiscale dans le monde, après les Etats-Unis et devant Singapour.

Les Etats-Unis ont pris la tête d'un classement des pays «les plus complices» de l'évasion fiscale dans le monde, juste devant la Suisse. Washington obtient «la pire note jamais enregistrée» dans un baromètre de l'opacité financière publié par une l'ONG britannique.

L’article