DE | FR

Le Conseil fédéral réduira-t-il votre facture radio et TV? Voici ce que l'on sait

En 2022, chaque ménage a versé 335 francs pour la redevance radio et télévision. Les réserves ne cessent de croître et cet été, le Conseil fédéral décidera probablement d'une baisse de la redevance des ménages.
20.04.2022, 18:1320.04.2022, 18:39
Francesco Benini / ch media

En 2021, l'entreprise Serafe a encaissé 1,399 milliard de francs grâce à la redevance radio-TV. Les dépenses se sont élevées à 1,376 milliard, selon les données de l'Office fédéral de la communication. Les réserves ont donc augmenté de 415 à 438 millions de francs.

La facture des redevances radio et TV pourrait bientôt être moins chère.
La facture des redevances radio et TV pourrait bientôt être moins chère.image: sda

La SSR reçoit 1,25 milliard par an de cette cagnotte. Les stations de radio et de télévision privées reçoivent 81 millions. Il reste à Serafe 20 millions de francs chaque année pour traiter ses frais.

Les réserves s'élèvent donc, désormais, à près d'un tiers de la somme récoltée en une année avec la redevance radio-TV. Cela donne au Conseil fédéral la possibilité de réduire la taxe, dont le montant est discuté tous les deux ans. En 2020, le Conseil fédéral s'est prononcé pour une réduction de 365 à 335 francs pour les années 2021 et 2022.

Alors pour quand la baisse?

Qu'en sera-t-il en 2023? Emanuela Tonasso, porte-parole du département de la conseillère fédérale Sommaruga, déclare:

«Le Conseil fédéral réexaminera très probablement les tarifs de la redevance en été»

Emanuela Tonasso souligne que plusieurs interventions relatives à la politique des médias sont en suspens au Parlement fédéral. Elles concernent, entre autres, la répartition de la redevance radio et télévision.

Le Conseil fédéral devrait bientôt discuter des tarifs de la redevance.
Le Conseil fédéral devrait bientôt discuter des tarifs de la redevance.image: keystone

Le Conseil fédéral sous pression

Le Conseil fédéral est, toutefois, soumis à une certaine pression pour réduire la redevance payée par les ménages. Lors du passage de la redevance dite de réception – qui s'élevait à 451 francs – à la nouvelle redevance, l'ancienne ministre des médias Doris Leuthard avait fixé un objectif de 300 francs. Il n'a pas encore été atteint.

En parallèle, un comité bourgeois constitué de différents partis politiques a annoncé le lancement de l'initiative populaire «200 francs, ça suffit!». Ils souhaitent que la redevance radio-TV passe de 335 à 200 francs pour les ménages et que toutes les entreprises, en Suisse, en soient exonérées. Actuellement, la Chancellerie fédérale examine le texte de l'initiative.

Si les votants approuvaient ce projet, la SSR ne recevrait plus qu'environ 620 millions de francs par an, au lieu de 1,25 milliard. Les représentants de la SSR expliquent qu'une telle réduction des moyens conduirait à une réduction radicale parmi les chaînes et les programmes de l'entreprise.

Le co-initiateur et conseiller national UDC Gregor Rutz justifie ainsi son soutien à l'initiative:

«Ce n'est qu'en mettant la SSR sous pression financière que nous pourrons imposer un débat politique sur ce qui fait partie ou non du programme d'une chaîne de service public.»

La SSR est en crise

Depuis le net rejet de l'initiative No Billag en 2018, la SSR est entrée en crise: A cause de la numérisation qui a été lancée trop tard et dans la précipitation, les programmes de la SRF perdent de leur profil, des têtes connues et des cadres quittent la chaîne et les pannes techniques se multiplient.

La SSR devrait donc faire face à une campagne de votation difficile dans quelques années. Si le Conseil fédéral abaisse cet été la redevance des ménages, cela aiderait probablement la société de radio et de télévision suisse.

Traduit de l'allemand par Charlotte Donzallaz

Ce chihuahua est actuellement le plus vieux chien du monde

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
En Suisse, la hausse des prix inquiète et «ce n'est que le début»
La hausse des prix en Suisse a incité les ménages à changer leurs habitudes. Malgré l'inquiétude, la hausse des prix demeure toutefois modérée. Mais jusqu'à quand?

Avec l'énergie en tête de liste, la population suisse s'inquiète de voir son portefeuille se vider à toute vitesse. C'est notamment le cas du retraité René Teuscher (72 ans) qui s'est exprimé à la RTS lors dans un reportage vidéo publié vendredi.

L’article