assez clair, brumeux
DE | FR
Economie
Entreprise

Le problème des Happy meals n'est pas le plastique, c'est le bœuf

Image

Le problème des Happy meals n'est pas le plastique, c'est le bœuf

Les jouets en plastique dans les Happy meals, c'est bientôt de l'histoire ancienne. McDonald's jure qu'il mettra fin à cette pratique d'ici 2025. Mais des experts environnementaux ont d'autres conseils pour le géant du fast-food.
22.09.2021, 16:5924.09.2021, 15:22
Suivez-moi

Si vous êtes un inconditionnel des petits joujoux dans les Happy Meals, profitez-en, parce que ça ne va pas durer. Mardi, McDonald's a prononcé une promesse solennelle: d'ici 2025, il n'utilisera plus de plastique issu de matières fossiles dans ses jouets. Il compte les remplacer par du papier ou des matières recyclées.

La décision semble louable, mais des experts ont déjà fait remarquer que la décision n'allait pas non plus entraîner une avancée révolutionnaire.

Le carton, c'est tellement plus fun

Un milliard: c'est le nombre de jouets distribués chaque année aux jeunes consommateurs de McDo. D'ici trois ans, ils seront donc remplacés par des figurines en papier, en carton ou en matériaux végétaux.

D'après la chaîne de fast-food, cela réduira de 90% les matières fossiles dans ses jouets en comparaison avec le taux de 2018. Le géant ajoute que cette baisse équivaut à l'abandon total du plastique par 700 000 personnes pendant une année.

Même les p'tits s'y mettent

«La prochaine génération de nos clients se préoccupe de protéger la planète. Pour y répondre, nous pouvons rendre notre business plus durable», a assuré Jenny McColloch, cheffe de l'Office de la durabilité chez McDonald's.

Ces dernières années, de nombreux clients ont mis la compagnie sous pression pour être plus respectueuse de l'environnement. Par exemple, deux petites filles britanniques avaient lancé une pétition en 2019, exigeant de McDonald's et de Burger King qu'elles cessent de distribuer des jouets en plastique. Elles avaient récolté 500 000 signatures.

Désormais, les jouets distribués dans les repas pour enfants au Royaume-Uni et en Irlande ne contiennent plus de plastique neuf, et les Happy Meals en France ne contiennent plus de plastique du tout. En Suisse, on a encore le choix entre le joujou ou la lecture.

Greenwashing, quand tu nous tiens

Beau geste. Mais certains experts environnementaux se sont demandé si cette décision allait vraiment faire une différence notable pour l'environnement.

Sharon Seah, chercheuse en changements climatiques à l'Institut de recherche d'Asie du Sud-Est (ISEAS) de Singapour, a expliqué au site Insider qu'il ne s'agit que d'un geste «encourageant» de la part de McDonald's.

«Etant donné que McDonald's est l'une des plus grandes franchises du monde, de nombreuses actions pourraient être entreprises. Par exemple, réduire son empreinte carbone lors du transport des produits entre chaque chaîne», précise Seah.

«Même avec des produits en papier, la pâte utilisée pour les fabriquer reste une ressource»
Sharon Seah, chercheuse en changements climatiques

Selon la chercheuse, McDonald's pourrait offrir plus d'options vegan, voire oser proposer un repas avec un steak végétarien, afin compenser la consommation de bœuf.

C'est tout bœuf

En effet, vous n'êtes peut-être pas sans savoir que la production de viande de bœuf est l'une des industries les plus polluantes du monde. En chiffre, c'est:

  • Un milliard de livres: La quantité de bœuf vendue par McDo' en une année (soit l'équivalent de 46 millions de kilos).
  • 178 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018: La quantité de gaz à effet de serre produite par l'élevage de bovins, moutons et chèvres en 2018, selon l'université du Michigan.
  • 2 kilos: La quantité de carbone générée par portion de bœuf produite.

Dans une étude de 2013, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a estimé que si les vaches du monde entier étaient réunies dans un seul pays, il s'agirait du troisième émetteur de gaz à effet de serre du monde.

Une autre chercheuse, Stephanie Feldstein, directrice de recherche au «Centre pour la Diversité Biologique», basé aux Etats-Unis, a interpellé McDonald's sur Twitter:

«McDonald's sert des milliards de burgers par année, avec des conséquences massives pour notre climat. Si elle veut vraiment créer un changement durable, cela ne se produira pas avec l'arrêt des jouets gratuits en plastique. La firme doit revoir son menu, proposer le McPlant dans chaque restaurant et réduire la quantité de bœuf servie»

MacDo est prévenu. Il se lancera peut-être un jour dans les steaks en carton.

D'ailleurs, en plus du plastique, il part en guerre contre les anti-vax

Les feux de forêts en Californie

1 / 9
Les feux de forêts en Californie
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: Les champignons

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le prince héritier d'Arabie saoudite veut investir un demi-milliard chez Credit Suisse
Après la Saudi National Bank, ce serait au prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane d'apporter son soutien financier au numéro deux bancaire helvétique.

500 millions de dollars: la somme envisagée par Mohammed ben Salmane, prince héritier d'Arabie Saoudite, pour investir chez Credit Suisse, d'après des sources proches du dossier citées, lundi, par le Wall Street Journal – et plus particulièrement pour soutenir la nouvelle unité, CS First Boston.

L’article