Economie
Immobilier

Une analyse montre que quasi rien n'ébranle l'immobilier suisse

Cette analyse montre que quasi rien ne peut ébranler l'immobilier suisse

La demande pour les appartements en copropriété a augmenté en 2023, avec une croissance de près de 20%, selon l'analyse du marché immobilier.
22.04.2024, 11:20
Plus de «Economie»

La demande pour les appartements en copropriété a augmenté l'an dernier, mais pas dans toutes les régions, comme le montre une étude du marché immobilier en ligne publiée lundi.

Le volume de publicités pour les appartements en copropriété, qui avait diminué de près de 6% en 2022, s'est nettement redressé en 2023: il a enregistré une croissance robuste de près de 20%, selon l'analyse du marché immobilier en ligne du portail ImmoScout24 en collaboration avec l'association des propriétaires de logements HEV Schweiz et le Swiss Real Estate Institute.

Pourquoi cette hausse de la demande?

La raison de cette augmentation réside dans la baisse des taux d'intérêt à long terme au cours de l'année dernière, d'autant plus qu'environ 80% des propriétaires en Suisse financent leur bien immobilier avec des hypothèques à taux fixe. Le taux d'intérêt moyen d'une hypothèque à taux fixe sur cinq ans était d'environ 2,9% au premier trimestre 2023, alors que sa valeur était tombée à environ 2,2% à la fin de 2023.

Pour Martin Waeber, directeur pour les investissements immobiliers chez SMG Swiss Marketplace Group, les résultats de cette analyse montrent qu'il n'y a pratiquement rien qui puisse ébranler le marché immobilier suisse. «Posséder son propre chez soi, que ce soit un appartement ou une maison, continue de faire rêver», affirme Martin Waeber:

«La persistance de la demande est en fin de compte due aux terrains, particulièrement rares en Suisse»

Cependant, cette expansion nationale des offres ne s'est pas traduite par une durée plus longue des annonces publicitaires; au contraire, avec une moyenne de 76 jours, elle a même diminué d'un jour par rapport à l'année précédente.

Pourquoi tire-t-on ces conclusions?

La combinaison de l'évolution de la durée des annonces et du nombre d'annonces permet de tirer des conclusions sur la demande dans les différentes régions. Ainsi, l'an dernier, la demande a notamment augmenté dans les cantons de Vaud, du Valais, du Tessin et dans l'Espace Mittelland. A l'opposé, la Suisse orientale a enregistré une légère baisse. Dans le nord-ouest de la Suisse, la demande est restée pratiquement inchangée. (jah/ats)

Immersion dans le plus grand bunker d'or privé de Suisse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des milliers d'emplois en danger? Ce géant suisse souffre
Des milliers d'employés sont dans l'incertitude. Depuis la fusion entre l'entreprise genevoise Firmenich et la néerlandaise DSM, le cours de l'action a chuté.

«Nous rêvons grand», a déclaré le CEO Dimitri de Vreeze aux investisseurs lundi à Paris lors de la journée du marché des capitaux de DSM-Firmenich. Ce que dit le patron contraste avec ce que vivent effectivement les actionnaires de l'entreprise depuis la fusion entre le producteur genevois d'arômes et de parfums Firmenich et le producteur néerlandais de vitamines DSM, implanté dans la région bâloise.

L’article