DE | FR
Jeff Bezos, Amazon, Espace, Blue Origin, Fusée, étoiles

Jeff Bezos se retire d'Amazon pour viser les étoiles

Cet automne, le fondateur du géant en ligne quittera ses fonctions de directeur général pour se consacrer à d'autres projets, notamment celui d'envoyer des touristes dans l'espace. Il gardera toutefois un œil sur sa création.



Dans la nuit de mardi à mercredi, Amazon a annoncé que son fondateur se retirait du rôle de directeur général du géant du commerce en ligne. Andy Jassy, actuellement chef de la branche de cloud du groupe, deviendra au 3e trimestre le nouveau patron de la société de Seattle (USA).

L'espace, ça vous tente?

Jeff Bezos affirme qu'il restera «engagé» dans les grandes décisions d'Amazon, il conservera d'ailleurs le titre de président du conseil d'administration. Dans une lettre aux employés, il indique qu'il se consacrera à des causes caritatives, au Washington Post et à l'espace.

Car si l'homme de 57 ans, considéré comme l'un des plus riches du monde, quitte ses fonctions, ce n'est pas pour couler une retraite paisible. À la tête d'une fortune estimée à plus de 180 milliards de dollars, le chef d'entreprise a pour ambition d'envoyer des touristes dans l'espace via son projet Blue Origin.

Présentation de Blue Origin pour la NASA

abspielen

Vidéo: YouTube/Blue Origin

Mi-janvier, le programme spatial a réalisé, grâce à sa capsule New Shepard, un vol d'une dizaine de minutes à 107 kilomètres d'altitude avec à son bord un mannequin baptisé Skywalker. C'était le 14e test réussi pour Blue Origin. Dans le futur, ce sont six astronautes, professionnels ou non, qui devraient pouvoir prendre place dans la fusée.

En attendant de pouvoir toucher physiquement les étoiles, Jeff Bezos peut déjà les tutoyer grâce aux bénéfices records de son entreprise qui sort largement renforcé de cette année de pandémie. Le commerce en ligne a explosé et le bénéfice net d'Amazon a doublé au quatrième trimestre 2020, à 7.2 milliards de dollars. (ats/FF)

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Le fisc américain requiert les données clients de 29 banques suisses

Les autorités fiscales américaines ont demandé des informations à l'Administration fédérale concernant des comptes américains. Vingt-neuf banques suisses sont concernées.

La requête concerne les grandes banques: UBS, Credit Suisse mais aussi Julius Bär, J. Safra Sarasin, Lombard Odier & Cie, Bordier & Cie, selon une communication de l'AFC parue mardi. Les banques cantonales d'Argovie, de Genève, de Berne et de Zurich sont aussi visées, tout comme la banque Migros et Postfinance.

Elle a été lancée en vertu de la mise en œuvre de l'accord sur le Fatca, qui oblige les établissements financiers étrangers à transmettre des informations relatives à ce …

Lire l’article
Link zum Artikel