Economie
Japon

Japon: déficit commercial plus faible en mars

Japon: déficit commercial plus faible en mars

Le déficit commercial du Japon s'est réduit pour le deuxième mois d'affilée en mars grâce notamment au déclin du coût de ses importations énergétiques. La croissance des exportations nippones a elle aussi ralenti, selon des données officielles publiées jeudi.
20.04.2023, 07:5323.04.2023, 11:43
Plus de «Economie»

Le solde du commerce extérieur du pays a été négatif pour le 20e mois d'affilée, mais ce déficit s'est réduit à 754,5 milliards de yens (4,98 milliards de francs), contre près de 900 milliards de yens en février. Car le rythme de la hausse des importations a continué de ralentir en mars (+7,3% sur un an), toujours grâce au reflux des prix mondiaux des hydrocarbures, selon les données du ministère japonais des Finances.

Mais la croissance des exportations de l'archipel s'est aussi atténuée le mois dernier (+4,3% sur un an). Tant les expéditions vers les Etats-Unis (+9,4%) que vers l'Europe occidentale (+4,8%) ont vu leur progression nettement ralentir, et celles vers la Chine ont reculé pour le quatrième mois consécutif (-7,7% en valeur sur un an).

Les exportations japonaises pourraient continuer à faiblir dans les prochains mois en raison du ralentissement économique mondial sur fond de lutte contre l'inflation aux Etats-Unis et en Europe, selon les économistes. La reprise post-Covid en Chine reste par ailleurs entourée d'incertitudes, du fait notamment de la fragilité persistante du secteur immobilier local.

Les chiffres préliminaires du produit intérieur brut (PIB) du Japon au premier trimestre 2023 sont attendus le 17 mai. (ats/awp/afp/svp)

Les restaurants japonais victimes d'un trend sur TikTok
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Baisse marquée des exportations suisses en mai
Après trois mois de hausse, les exportations suisses ont fléchi en mai, tout en restant à des niveaux élevés. Les importations ont également accusé le coup, de manière encore plus marquée. La tendance négative s'explique par les reculs dans la chimie, la pharma et les principales régions économiques.

En mai, les exportations se sont tassées de 1,6% en termes nominaux à 22,81 milliards de francs. Corrigées de l'inflation (réel), les livraisons à l'étranger se sont étiolées de 3,5%. Ce niveau reste le troisième plus élevé depuis début 2023, indique jeudi l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (Ofdf), qui évoque une évolution «en dents de scie» des exportations au cours des six derniers mois.

L’article