Economie
Santé

Pénurie en Suisse: tous les médicaments sont concernés

Tous les types de médicaments concernés par une pénurie en Suisse

La «forte concentration» de la production des médicaments «rend tout le système vulnérable», estime la présidente de pharmaSuisse. Notre pays en fait actuellement les frais.
07.08.2023, 06:5107.08.2023, 17:59
Plus de «Economie»

Tous les types de médicaments sont désormais concernés par la pénurie, avertit la présidente de pharmaSuisse, Martine Ruggli-Ducrot, dans un entretien diffusé lundi par Le Temps. Elle appelle à agir rapidement.

«Que ce soient les antidiabétiques, les remèdes pour l'hypertension, les opioïdes ou encore les antibiotiques», tous sont impactés, ajoute-t-elle. Elle pointe la chaîne d'approvisionnement. «Les pays dont la Suisse dépend pour certaines substances ont diminué, parfois stoppé, leurs exportations en raison de la pandémie de Covid-19 et de la forte hausse des coûts de production».

Il y a également un problème avec les matériaux de conditionnement, comme par exemple les flacons en verre, principalement produits en Ukraine, poursuit Mme Ruggli-Ducrot.

«De plus, certaines entreprises suisses renoncent parfois à commercialiser des médicaments devenus, pour elles, trop chers à produire»
Martine Ruggli-Ducrot

La présidente de pharmaSuisse appelle à collaborer avec l'Union européenne. «Il est indispensable de diversifier la production continentale pour permettre à l'Europe d'être plus autonome en cas de problème dans les chaînes d'approvisionnement», ajoute-t-elle, soulignant que les principes actifs nécessaires à la fabrication des médicaments sont très souvent produits en Asie. «C'est cette forte concentration qui rend tout le système vulnérable». (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Faillite de Signa: après Globus, le groupe perd l'enseigne KaDeWe
Cette annonce intervient plusieurs mois après que la société d'exploitation du magasin a entamé une procédure d'insolvabilité, évoquant des loyers trop élevés par rapport à ses bénéfices.

Le thaïlandais Central Group est devenu vendredi le seul propriétaire de l'emblématique grand magasin berlinois KaDeWe, après son rachat auprès du géant immobilier autrichien Signa, qui a déposé son bilan de manière retentissante l'an dernier. En Suisse, le groupe asiatique détient, déjà avec Signa, les grands magasins Globus, rachetés à Migros.

L’article