DE | FR
basket

«La production de baskets rencontre des difficultés à cause de la réduction de 50% du nombre d'employés» Image: Shutterstock

Comment le Covid menace de causer une pénurie de baskets

Principaux producteurs de chaussures dans le monde, les pays du Sud-est asiatique sont mis à mal par le variant Delta. Au Vietnam, par exemple, de nombreuses usines sont à l'arrêt à cause du Covid. À tel point que les experts craignent une pénurie de baskets en fin d'année.



Le Covid n'a pas fini de nous réserver des surprises. Après avoir causé une pénurie de composants électroniques impactant notamment les voitures, les ordinateurs et les smartphones, la pandémie va désormais s'en prendre à nos baskets. De nombreuses usines textiles du Sud-est asiatique sont à l'arrêt, suite à la flambée du variant delta qui frappe la région.

Produisant la moitié des paires vendues par Nike dans le monde, le Vietnam est le parfait exemple de la situation. Le pays, qui a brillamment résisté aux trois premières vagues, est cette fois-ci touché de plein fouet par le virus avec environ 8000 nouvelles contaminations quotidiennes. Les autorités ont dû se résoudre à confiner une partie de la population.

À tel point que des usines Nike, Adidas, Puma ou encore Uniqlo ont été obligées de cesser leur activité, suite à la découverte de nombreux cas positifs parmi leurs employés. Un arrêt brutal qui menace l'approvisionnement des marchés occidentaux pour la fin de l'année, comme l'explique le journal Les Echos.

«Ces fermetures d’usines vont avoir des répercussions au niveau mondial»

Trinh Nguyen, économiste chez Natixis

Et la situation n'est pas plus réjouissante pour les fabriques toujours ouvertes où les effectifs ont été divisés par deux à cause du virus.

«La production de baskets rencontre des difficultés à cause de la réduction de 50% du nombre d'employés et des coûts pour prévenir le Covid (tests et vaccination). Les difficultés à se déplacer entre les villes à cause du confinement compliquent le recrutement des nouveaux travailleurs»

Le Xuan Dong, représentant de l'association vietnamienne des producteurs de chaussures, cité par Word Footwear.

Pour éviter la pénurie, Steve Lamar, président du puissant lobby américain de la chaussure, s'est adressé directement à Joe Biden: «Je vous demande d'accélérer immédiatement la distribution des vaccins américains excédentaires au Vietnam et dans d'autres pays partenaires clés». En effet, seul 1% des Vietnamiens sont entièrement vaccinés pour le moment.

En Suisse, il ne faudrait pas que ça dure...

Patron d'une dizaine de magasins de chaussures en Suisse romande, Toto Morand n'est pas inquiet dans l'immédiat, mais souligne qu'il ne faudrait pas que les fermetures s'éternisent: «Si cela dure quelques semaines, les usines vont mettre les bouchées double pour rattraper le retard, mais si elles sont à l'arrêt trois mois, on aura forcément un gros problème puisque tout est produit dans ces pays-là.»

«Nous, on travaille avec beaucoup de stock, mais pour les petites boutiques qui sont à flux tendu, c'est vrai que cela peut être plus compliqué»

Toto Morand, fondateur de Pomp It Up.

Toto Morand précise toutefois que cela fait un an et demi que la situation est compliquée à gérer pour les acteurs du domaine. «On a dû s'habituer à ce qu'il y ait des retards ou des annulations. Quand on passe commande, on n'est jamais sûr de recevoir nos baskets», confie-t-il.

«On produit tout dans le même pays donc forcément, en cas de problème, cela touche le monde entier. Il faudrait revenir à une production européenne»

Toto Morand

Et le fondateur de Pomp It Up de pointer un autre problème rencontré par les professionnels de la chaussure. «Désormais, les grandes marques sont nos concurrentes, elles préfèrent vendre leurs produits directement dans leurs boutiques en ligne. Si la pénurie se confirme, elles risquent de garder leur stock pour elles.»

Les incendies en Grèce et Turquie

1 / 18
Les incendies en Grèce et Turquie
source: sda / yannis kolesidis
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

Plus d'analyses en lien avec le Covid

La tension monte autour de la vaccination. La paix sociale est-elle en péril?

Link zum Artikel

Quand est-ce que le Conseil fédéral rendra son pouvoir?

Link zum Artikel

Accentué par la crise, un élan libertaire parcourt la Suisse

Link zum Artikel

Les scientifiques rêvent-ils de prendre le pouvoir?

Link zum Artikel

E-commerce: les Suisses veulent tout, tout de suite

Dans les 48 heures suivant le retard d'une commande, un Suisse sur trois se met en rogne, révèle une enquête menée pour le compte de Digitec Galaxus.

En Suisse, l'heure c'est l'heure. Et cela vaut aussi pour les commandes en ligne. C'est en tout cas ce que montre un rapport publié pour le compte de Galaxus. Selon ce dernier, au delà de deux jours de retard, les acheteurs suisses s'impatientent fortement. Et s'énervent.

Les citadins, les jeunes, les hommes et les Romands sont les plus impatients de recevoir leur commande.

Les personnes âgées entre 30 et 49 ans veulent recevoir leurs colis le plus vite possible, quitte à générer plus de gaz …

Lire l’article
Link zum Artikel