DE | FR

Les ÖBB confirment la commande de 186 rames Kiss à Stadler

Les Chemins de fer autrichiens ont confirmé la commande de 186 rames Kiss à Stadler Rail. L'accord-cadre durera dix ans et représente un volume pouvant atteindre trois milliards de francs.
23.02.2022, 10:1523.02.2022, 11:20
Le constructeur ferroviaire Stadler décroche un contrat avec les Chemins de fer autrichiens.
Le constructeur ferroviaire Stadler décroche un contrat avec les Chemins de fer autrichiens.Image: sda

Les Chemins de fer autrichiens (ÖBB) ont confirmé Stadler comme vainqueur de l'appel d'offres portant sur 186 rames automotrices à deux étages de type Kiss de quatre, cinq et six voitures. Ces dernières seront construites dans le nouveau centre de compétences dédié à Sankt Margrethen, dans le canton de Saint-Gall.

«Après quelques incertitudes concernant la signature électronique qualifiée de Stadler, le tribunal administratif de Vienne a libéré la voie à Stadler en dernière instance», explique l'industriel de Bussnang, mercredi, dans un communiqué soulignant qu'après la clôture de l'appel d'offres retardée par les procédures judiciaires, «tous les obstacles ont été levés».

La commande des ÖBB porte à 550 le nombre de rames Kiss vendues à ce jour, signale le groupe de Suisse orientale. L'attribution du marché autrichien à Stadler avait été contestée par son concurrent français Alstom, qui avait obtenu l'annulation du contrat par la justice autrichienne en septembre dernier.

Le constructeur thurgovien de matériel roulant avait alors déposé recours contre cette décision. Peter Spuhler, président et directeur général par intérim de l'entreprise, avait expliqué que les ÖBB avaient exclu Alstom de l'attribution.

Rappelant dans le communiqué que les rames Stadler «circulent déjà depuis des années avec succès sur les rails autrichiens», il a manifesté sa fierté à la perspective de pouvoir livrer au voisin de la Suisse la prochaine génération de trains à deux étages. (ats/sia)

Une avalanche emporte un train à Villars-sur-Ollon

1 / 7
Une avalanche emporte un train à Villars-sur-Ollon
source: sda / alex belles
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Des Suisses en Ukraine: «Je suis encore plus déterminé à rester!»

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
En sponsoring, les inégalités dans le tennis sont vertigineuses
L'Open d'Australie, premier gros tournoi de l'année, est l'occasion de découvrir les nouveaux équipementiers des joueurs. Ces contrats de sponsoring cachent d'énormes différences au sein des pros.

Les fans de tennis sont certainement nombreux à avoir gloussé quand ils ont entendu parler du nouveau partenariat de Gaël Monfils. Le Français s'est associé pour cinq ans avec Artengo, marque du magasin Decathlon. Populaire, au sens péjoratif du terme, elle n'est clairement pas la plus glamour dans le milieu de la balle jaune. Mais elle veut soigner son image et a trouvé dans le 21e joueur mondial un ambassadeur de choix.

L’article