DE | FR
Bild

Happy birthday, tonton Donald

Alors qu'il rêve de reprendre le jouet présidentiel à papi Biden, Donald Trump fête, aujourd'hui 14 juin, son 75e anniversaire. Ça mérite bien une petite carte de vœux.



HBD, tonton Donald! Tu n’es plus président et tu es vieux. (On fête tes 75 ans, autant planter le décor d’entrée de vœux.) Mais, rassure-toi, comme on l’annonce habituellement à quelqu’un qui les fait: tu ne les fais pas!

Bild

twitter

Pour botter les fesses au temps qui file, tu as progressivement tuné ta carrure républicaine telle une Golf GTI qu’on aurait prêté à Afida Turner. Plus rien n’est vraiment d’origine, mais sur nos écrans de smartphone, ça fait le job.

Et je crois qu'on te doit des excuses: depuis que tu as choisi la politique pour réveiller ton sur-moi, ça se fout doucement de tes mèches dignes d'un rentier monégasque coiffé par les hélices de son alouette. On pouffe devant ton teint de Spritz oublié sur une terrasse. On moque ta gestuelle clownesque qui continue pourtant de nourrir nos mèmes jusqu’à la glotte. T’es un GIF, alors qu'on aurait dû faire gaffe.

Plus délicat: tu t’es très vite métamorphosé en une icône de la pop culture. Une sorte de Marilyn populiste. Un Hugh Hefner des urnes. Une starlette à l’esprit gonflé par le business et les épaulettes. Un blaguiste, malgré toi, que les gamins ont découvert sur TikTok. Mais surtout – et c'est encore plus délicat – un jouisseur ambitieux, débarrassé de tous ses complexes.

Tu vas dire que c’est de notre faute tout ça, mmmh? Qu’on s’est fait avoir? C’est pas faux, tonton: on ne t'a pas tout de suite pris au sérieux et le ridicule ne tue visiblement plus.

Ta dégaine de cow-boy balourd, à la maladresse vaguement rococo, n’a jamais réellement écorné ta crédibilité.

En offusquant le citoyen moyen et supposément progressiste, tu as su séduire le Ricain en colère et supposément patriote. Au milieu, Internet s’est surtout contenté de ricaner pour ne pas ressentir la peur. Et boum, il y a cinq ans, tu t'es payé l’Amérique façon Joe Dassin: «Je veux l’avoir et je l’aurai». Un bon gros caprice, bruyamment viril et formidablement puéril. Une victoire secouante et une société bouche bée. D’un jour à l’autre, tu as grabé le fragile équilibre géopolitique mondial by the pussy alors que tu n'as jamais été capable de pointer la Suède sur une carte.

Quoi de mieux que de se donner un air pour séduire un peuple qui dit en manquer? On n’a (presque) rien vu venir. On ne voulait pas y croire. Hillary, les sondages, les éditorialistes pas de droite, Internet, les marchés financiers, tous ont tiré à peu près cette tronche 😳 le 8 novembre 2016.

Bien sûr, un ego au carré ne rentre pas du premier coup dans un bureau ovale. Il t’a fallu forcer un peu. Briser quelques règles d’usage, marcher plus vite que la raison, invoquer des coups montés, démonter la bienséance, ÉCRIRE EN MAJUSCULES SUR TWITTER, dépasser un bon sac de bornes. Pour finir par afficher des promesses politiques presque aussi vulgaires qu'un bracelet Claire's vendu chez Christie's. Plus c’est gros, plus ça passe.

Jouer à Tetris sur la frontière mexicaine

Tonton Donald, nous sommes en juin 2021 et maintenant que tu as laissé la place de jeux dans un état proche de l’Ohio, je peux te le dire en face: les Etats-Unis, c’est pas un hochet. Le peuple, c’est pas une colonie de Tamagotchi qu’on abandonne entre un poster de Melania et le téléphone rouge. Qu’est-ce qu'il t’a pris de vouloir shooter dans le globe terrestre comme dans un ballon de plage? De jouer à Tetris sur la frontière mexicaine? De ghoster l’Accord de Paris? De transformer le Covid-19 en une interro surprise pour citoyens sceptiques? De tartiner de mensonges notre fragile soif de rationalité?

C’était quoi le fuck? L’ennui? Un dernier défi? L’énième bullet point sur ton CV en marbre argentin? Le pouvoir, simplement? Franchement, tonton Donald, t’as fait fortune, t’as (toujours) une belle femme, t’as joué dans des films respectables, tourné dans des pubs nulles et animé des talk-shows. Pourquoi diable a-t-il fallu que tu te rêves un matin dans le rôle du méchant mal dessiné? La vie, c’est pas Toy Story.

D'autant que, quoi que tu fasses, et derrière ton image de marionnette brimée et bannie des Internets, tu représenteras toujours cet imputrescible danger aussi sous-estimé que photogénique. Et même si ton hystérie virtuelle vient parfois à nous manquer, on réalise peu à peu que le monde moderne a permis à un type privé de Facebook de fricoter pendant quatre ans avec les codes nucléaires.

Je vais être franc avec toi, tonton Donald. Je te préfère mille fois en train de souffler des bougies qu’un vent de panique. Poutine aussi je crois, puisqu’il espère rencontrer un papi Biden «moins impulsif» que toi à Genève mercredi. Alors ça suffit maintenant. Profite de cet anniversaire en famille et ne fais surtout pas la bourde de Ross et Rachel: ne reviens pas. Même pas en GIF.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le corner américain

L'Amérique, dans tous ses Etats

Chaque semaine, on vous présente trois actualités du pays que tout le monde suit.

Lorsqu'on mélange un peu de Justin Bieber, beaucoup de bling-bling, de la musique gospel-r&b-pop très addictive et un lieu de culte, qui ressemble plus à un hôtel ultra design qu'à une église, on trouve: Hillsong. Comme son nom l'indique, la «mega-church» (église-xxl) veut nous emmener sur un mont musical. Problème, lorsqu'on monte trop haut, trop vite, on peut tomber tout aussi rapidement.

Il y a quelques années, ma curiosité m'a poussée à participer à un culte dominical de Hillsong, …

Lire l’article
Link zum Artikel