DE | FR
En voulant échapper à la police, une camionnette transportant des migrants a eu un accident.
En voulant échapper à la police, une camionnette transportant des migrants a eu un accident.Image: sda

Trois migrants tués en Autriche dans une tentative d'échapper à la police

Une camionnette transportant des migrants a pris la fuite à la frontière entre l'Autriche et la Slovaquie. Un accident a causé la mort de trois personnes.
13.08.2022, 15:4914.08.2022, 09:30

Trois migrants ont été tués et plusieurs autres blessés samedi en Autriche, à un poste-frontière avec la Slovaquie, selon l'agence de presse autrichienne APA. L'accident est survenu lorsque la camionnette qui les transportait a tenté d'échapper à la police des frontières.

Vingt personnes, dont des enfants, étaient entassées à l'arrière de la camionnette. Deux hommes et une femme ont été tués, et le chauffeur arrêté, toujours selon l'APA. Le ministre de l'Intérieur Gerhard Karner a déclaré dans un communiqué que:

«La mort tragique de trois personnes à la frontière Kittsee/Jarovce montre encore une fois la brutalité et le manque de scrupules des mafias de passeurs»

La police n'était pas joignable dans l'immédiat.

En mai, le ministère autrichien de l'Intérieur avait annoncé le démantèlement d'un réseau, qui a fait passer des dizaines de milliers de clandestins, essentiellement des Syriens, de Hongrie vers l'Autriche.

En 2015, 71 corps, y compris ceux d'enfants, avaient été trouvés dans un camion dans lequel ils avaient suffoqué. Ils étaient apparemment décédés pendant le transport en Hongrie, mais avaient été découverts du côté autrichien de la frontière. (sas/ats)

Un camion lui roule dessus et il s'en sort indemne

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Démissionner n'est pas à l'ordre du jour», martèle Dupond-Moretti
C'est l'affaire qui secoue l'Hexagone: le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti ne démissionnera pas, et ce malgré la pression qui s'accumule autour de lui. Il assure avoir le soutien de la première ministre.

«Pas à l'ordre du jour.» En dépit des critiques sur son maintien au gouvernement après son renvoi devant la Cour de justice de la République (CJR), Eric Dupond-Moretti a exclu mardi de démissionner, fort du soutien d'Elisabeth Borne.

L’article