DE | FR

Zimbabwe: 35 morts dans un accident de bus

Image: Twitter
«Un accident s'est produit au cours de la nuit. Pour l'instant, le bilan est de 35 morts et 71 blessés», a déclaré le porte-parole de la police, le commissaire adjoint Paul Nyathi.
15.04.2022, 12:5117.04.2022, 09:43

Au moins 35 personnes ont été tuées et 71 blessées au Zimbabwe dans l'accident d'un bus transportant des fidèles à un rassemblement religieux pour le week-end de Pâques dans la ville de Chipinge (sud-est), a-t-on appris vendredi auprès de la police.

Le véhicule est sorti de la route et a plongé dans un ravin. Il transportait des fidèles de l'Eglise chrétienne de Sion, a précisé le porte-parole. Selon les premières constatations, le bus était surchargé.

Les accidents de la route sont fréquents au Zimbabwe, notamment en raison du mauvais état des routes et des nids de poule.

L'Eglise chrétienne de Sion, évangélique, est populaire dans la région. Un pèlerinage en Afrique du Sud voisine réunit chaque année ses fidèles au plus grand rassemblement de chrétiens en Afrique australe. (ats/chl)

22 choses qu'on ne voit qu'en Irlande

1 / 24
22 choses qu'on ne voit qu'en Irlande
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Voici comment les voleurs des bornes CFF opèrent

Le meilleur du Divertissement cette semaine

L'étrange lunch d'Anna Wintour à 77 dollars

Link zum Artikel

Madonna vend des vidéos NFT (un peu) porno «pour la bonne cause»

Link zum Artikel

Les premières images de la suite du film Avatar 2 affolent déjà les fans

Link zum Artikel

Si Christine Quinn quitte Selling Sunset, je mange mon sac Chanel

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les séparatistes prorusses annoncent s'être emparé d'une ville-clé
Tandis que les forces russes intensifient l'offensive dans le Donbass, les forces séparatistes prorusses viennent de revendiquer la prise de Lyman, une localité-clé.

L'annonce a été faite via Telegram, par l'état-major de l'autoproclamée «république» séparatiste prorusse de Donetsk: selon lui, les forces séparatistes ont «pris le contrôle complet» de Lyman avec «l'appui» des forces armées russes. Ni l'armée russe, ni l'armée ukrainienne, n'ont immédiatement commenté cette information, que l'AFP n'a pu vérifier de source indépendante.

L’article